Marathon : le Kényan Amos Kipruto et l'Éthiopienne Yalemzerf Yehualaw s'imposent à Londres et créent la surprise

Les deux vainqueurs ont créé la sensation dimanche en remportant le marathon de Londres pour leur première participation outre-Manche. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Kényan Amos Kipruto (à gauche) et l'Éthiopienne Yalemzerf Yehualaw (à droite) ont remporté le marathon de Londres, le 2 octobre 2022.  (AFP)

Une première synonyme de coup gagnant. Pour leur première participation à l'édition londonienne, le Kényan Amos Kipruto et l'Éthiopienne Yalemzerf Yehualaw ont remporté dans leur catégorie le marathon en respectivement 2h04'38" et 2h17'25", dimanche 2 octobre. 

Le Kényan, âgé de 30 ans, a devancé l'Éthiopien Leul Gebresilase et le Belge d'origine somalienne Bashir Abdi. Sa victoire à Londres vient s'ajouter à celles à Séoul en 2017 et 2019 et Rome en 2016. Le grand favori de l'épreuve, Kenenisa Bekele, a craqué dans les ultimes kilomètres. Eliud Kipchoge, l'homme le plus rapide de tous les temps sur la distance, et vainqueur la semaine passée à Berlin, en améliorant son propre record du monde (2h01'9"), n'était logiquement pas au départ.

Yalemzerf Yehualaw, âgée elle de 23 ans et qui disputait seulement son deuxième marathon en carrière, a devancé la Kényane Joyciline Jepkosgei, tenante du titre, et sa compatriote Alemu Megertu. Yalemzerf Yehualaw, détenant le record du monde du semi-marathon pour les femmes sur course mixte depuis le 29 août 2021 (1h3'44"), a ainsi remporté le premier marathon de sa jeune carrière. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Marathon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.