Marathon de Paris : victoire et record pour Elisha Rotich, succès de Tigist Memuye dans la course féminine et Julien Casoli impérial en handisport

Le Kényan Elisha Rotich a battu le record du marathon de Paris en 2 heures, 04 minutes et 18 secondes. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Elisha Rotich a remporté le marathon de Paris en établissant un nouveau record de l'épreuve, dimanche 17 octobre 2021. (ALAIN JOCARD / AFP)

35 000 participants couraient, ou courent toujours, le marathon de Paris, dimanche 17 octobre. Chez les hommes, le Kényan Elisha Rotich a triomphé sur l’épreuve en battant le précédent record. La course féminine, pas extrêmement rapide, a été remportée par l’Ethiopienne Tigist Memuye. Dans la catégorie handisport, le Français Julien Casoli a remporté la course pour la quatrième fois.

Elisha Rotish bat le record de l’épreuve

Après avoir couru plus de 30 kilomètres groupés, les principaux prétendants à la victoire ont accéléré au 32e kilomètre. Un groupe d’une dizaine de coureurs a tenté de se départager dans le Bois de Boulogne, où Nicholas Kirwa, dossard n°1, a été lâché. Finalement, le Kényan Elisha Rotich est parti seul au 37e kilomètre avant de franchir la ligne d’arrivée en vainqueur. À 31 ans, et avec une moyenne de 20,37 km/h, il améliore son record personnel d’une minute et bat le record du marathon de Paris en 2h04’18. Le précédent record, en 2h05’03, avait été établi par Kenenisa Bekele en 2014. Cinq coureurs sont passés en dessous de ce chrono dimanche. 

Elisha Rotich établit un nouveau record du Marathon de Paris. Le Kenyan s’impose en 2h04’18” et plus de 20 km/h de moyenne pour déloger la marque référence de la légende éthiopienne Kenenisa Bekele.

Tigist Memuye s’impose dans la course féminine 

Après avoir envoyé deux "lièvres" à l’avant, sans grande utilité, une dizaine de coureuses se sont rassemblées, après 30 kilomètres. Le groupe a progressivement accéléré à partir du 32e kilomètre et la vice-championne olympique à Londres en 2012, Priscah Jeptoo, en a fait les frais. Un duo composé de Yenenesh Dinkesa et Tigist Memuye a ensuite pris la tête avant que Memuye n’essaye de lâcher sa compatriote à 800 mètres de l’arrivée et ne s’impose, en 2h26’12, soit près de cinq minutes de plus que le record du marathon de Paris féminin.

Tigist Memuye prend la première place du marathon de Paris dans la catégorie élite femmes. La coureuse de 31 ans est ainsi la mieux placée d'un quadruplé éthiopien en 2h26'09".

Julien Casoli conserve son titre

Il avait déjà remporté le marathon de Paris en 2012, 2015 et 2019 et conserve son titre en 2021… Julien Casoli s’est à nouveau imposé dans la catégorie handisport. Le Français est parti en solitaire à la mi-course et a finalement passé la ligne d’arrivée après 1h33’22 d’effort. 

Victorieux pour la quatrième fois de sa carrière, le Français Julien Casoli savoure son nouveau succès dans la catégorie handisport. Le Vésulien avait hâte de participer à nouveau au marathon de Paris.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Marathon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.