Athlétisme : la marathonienne Clémence Calvin de nouveau suspendue provisoirement

L'athlète avait déjà été suspendue une première fois au début du mois d'avril. Elle est soupçonnée de s'être soustraite à un contrôle antidopage au mois de mars à Marrakech, au Maroc.

Clémence Calvin au marathon de Paris, le 14 avril 2019.
Clémence Calvin au marathon de Paris, le 14 avril 2019. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

La marathonienne française Clémence Calvin a de nouveau été suspendue provisoirement par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), a appris franceinfo lundi 29 avril auprès de la Fédération française d'athétisme. Elle est soupçonnée de s'être soustraite à un contrôle antidopage à Marrakech (Maroc) le 27 mars dernier. La marathonienne dénonce les conditions dans lesquelles sont intervenus les agents de l'AFLD. Elle affirme également que ces derniers n'ont jamais fait mention d'un contrôle.

>> La marathonienne Clémence Calvin donne sa version du contrôle antidopage manqué de Marrakech

L'athlète risque quatre ans de suspension

Clémence Calvin, âgée de 28 ans, avait déjà été suspendue au début du mois d'avril, mais cette suspension a été levée par le Conseil d'Etat, ce qui lui a permis de courir le marathon de Paris le 14 avril, et de battre le record de France, arrivée 4e en 2 h 23 min 41 sec.

L'athlète a été auditionnée par l'AFLD le 23 avril et sa suspension lui a été notifiée. Une enquête est désormais en cours. Elle risque quatre ans de suspension. Si elle est reconnue coupable des faits qui lui sont reprochés, son record de France pourra également être annulé.