La suspension de Clémence Calvin levée par le Conseil d'État avant le marathon de Paris

L'athlète avait été suspendue à titre provisoire pour s'être soustraite à un contrôle antidopage au mois de mars à Marrakech au Maroc. 

Clémence Calvin, lors de sa conférence de presse le 10 avril 2019 à Paris.
Clémence Calvin, lors de sa conférence de presse le 10 avril 2019 à Paris. (CECILIA ARBONA / FRANCE-INFO)

La suspension de l'athlète française Clémence Calvin, vice-championne d'Europe du marathon, a été levée vendredi 12 avril par le Conseil d'État, a appris franceinfo. Elle pourra donc courir le marathon de Paris dimanche 14 avril. 

Clémence Calvin avait été suspendue à titre provisoire pour s'être soustraite à un contrôle antidopage au mois de mars à Marrakech au Maroc. L'athlète de 28 ans avait saisi le Conseil d'État afin de faire annuler sa suspension. Elle avait livré sa version des faits au cours d'une conférence de presse mercredi. Vendredi soir, le Conseil d'État a considéré qu'elle aurait dû être en mesure de s'expliquer devant l'agence française de lutte contre le dopage  "en temps utile", alors que le marathon, "une étape importante de son calendrier sportif", se déroule dimanche.

Clémence Calvin était déjà depuis plusieurs semaines dans le viseur de la justice, qui enquête sur de possibles infractions à la législation sur les produits dopants. Le parquet de Marseille a ouvert une enquête préliminaire pour "infractions à la législation sur les produits dopants".