L'athlétisme touché par un scandale de corruption

Les instances dirigeantes internationales auraient couvert des athlètes dopés en échange de grosses sommes d'argent.

FRANCE 2
Après les affaires de corruption à la Fifa, c'est au tour de l'athlétisme d'être au coeur d'un scandale. L'agence mondiale anti-dopage devrait dévoiler cet après-midi un rapport, mais certaines informations ont déjà fuitées. Lamine Diack, ancien président de la fédération internationale est soupçonné d'avoir touché de grosses sommes d'argent pour couvrir des athlètes dopés.

Quatre personnes mises en examen

Selon le rapport qu'a pu se procurer le site Médiapart, les plus hauts dirigeants de la fédération d'athlétisme avaient accès aux dossiers médicaux des athlètes et s'en sont servi pour les faire chanter. À l'origine de ces révélations, l'athlète russe Liliya Shobukhova. Elle aurait versé 569 000 dollars pour masquer des pratiques dopantes.
 
Autre athlète concernée, la Turque Asli Cakir Alptekin, médaillée d'or du 1 500m aux JO de Londres. Cette fois-ci, l'athlète aurait refusé de payer 500 000 dollars. Cet été, elle a été suspendue pour huit ans et a perdu son titre olympique. Pour l'heure, quatre personnes ont été mise en examen pour corruption et blanchiment d'argent aggravé dont Lamine Diack et l'ancien responsable de la lutte anti-dopage Gabriel Dollé.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Lamine Diack, alors président de la Fédération internationale d\'athlétisme, en conférence de presse à Pékin (Chine), le 21 août 2015.
Lamine Diack, alors président de la Fédération internationale d'athlétisme, en conférence de presse à Pékin (Chine), le 21 août 2015. (GREG BAKER / AFP)