JO 2016 : trois membres du CIO auront le dernier mot sur la participation des athlètes russes après le scandale de dopage

Ce trio pourra décider au cas par cas d'exclure des sportifs même si leur présence a été validée par la fédération internationale de leur sport.

Les membres de l\'équipe olympique russe de handball à leur départ de l\'aéroport de Moscou en direction de Rio, le 28 juillet 2016.
Les membres de l'équipe olympique russe de handball à leur départ de l'aéroport de Moscou en direction de Rio, le 28 juillet 2016. (ANTON DENISOV / AFP)

Très critiqué pour avoir refusé d'exclure la totalité des sportifs russes des Jeux olympiques de Rio, à la suite d'un scandale de dopage, le Comité international olympique (CIO) a sorti un nouveau dispositif de son chapeau, moins d'une semaine avant l'ouverture de la compétition. Samedi 30 juillet, il a confié à trois de ses membres la possibilité d'écarter, au cas par cas, n'importe quel sportif russe dont la participation aurait été validée par la fédération internationale de son sport.

Le CIO avait renoncé, dimanche 24 juillet, à exclure la délégation russe dans son ensemble, après les révélations sur le dopage organisé dans le pays. Il avait laissé la responsabilité à chaque fédération internationale d'accepter ou non la demande de participation des athlètes russes dans son sport. La fédération d'athlétisme, par exemple, a exclu tous les Russes à l'exception de la sauteuse en longueur Darya Klishina, qui s'entraine aux Etats-Unis.

Déjà 117 Russes exclus des jeux de Rio

Samedi, le CIO a donc annoncé que le dernier mot ne reviendrait finalement pas aux fédérations, mais à ce trio de membres, composé du Turc Ugur Erdener, président de la Fédération internationale de tir à l'arc et médecin de profession, de l'ancienne escrimeuse allemande Claudia Bokel et de l'Espagnol Juan-Antonio Samaranch jr, fils de l'ancien président du CIO.

Ils étudieront les listes d'athlètes russes transmises par les différentes fédérations, mais pas le cas d'athlètes déjà exclus.

La délégation russe devait initialement compter 387 sportifs, s'est fortement réduite. "A l'heure actuelle, je peux vous dire que nous serons présents dans 29 disciplines sur 34, avec 266 personnes", a annoncé le ministre russe des Sports samedi. 117 sportifs russes ont été officiellements exclus des JO selon le décompte de l'AFP, dont les huit haltérophiles et 22 des 28 rameurs. Samedi, plusieurs fédérations internationales n'avaient pas encore rendu leur verdict, comme la boxe ou la gymnastique.

Les exclus ont la possibilité de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS): une voie que Vladimir Morozov et Nikita Lobintsev, deux des sept nageurs russes rejetés, ont empruntée les premiers. Ils seront entendus dimanche, et le tribunal devrait rendre une décision dans la soirée ou lundi selon l'AFP.