"C'est vraiment un gars en or" : le club d'athlétisme de Nancy se mobilise pour empêcher l'expulsion d'un athlète malien

Oumar Dembélé, orphelin malien de 19 ans, sans papier, a été placé en centre de rétention le 14 janvier dernier. Ce lanceur de poids de talent est décrit par ses proches comme un modèle d'intégration.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le lanceur de poids du Nancy Athletisme Métropole, Oumar Dembélé, Malien de 19 ans, placé en centre de rétention le 14 janvier 2022. (Nancy Athletisme Métropole)

Depuis la mi-janvier, il a laissé un grand vide au Stade Raymond Petit de Nancy. "Ce n'est plus la même chose du tout. Il n'y a plus son sourire, il n'y a plus cette ambiance", confie Diara, membre du club d'athlétisme, au sujet de son ami Oumar Dembélé, lanceur de poids de 19 ans. "C'est, je pense, la personne la plus gentille du monde". "C'est vraiment un gars en or, très serviable, super cool. On ne comprend pas cet acharnement", ajoute Enzo, lui aussi proche de l'athlète malien.

Bac pro plomberie et athlétisme

Oumar Dembélé, sans papier, a été arrêté et placé en rétention le 14 janvier dans l’attente d’une expulsion vers le Mali. Cet orphelin a quitté le pays à 16 ans. Après l'Espagne et Paris, il s'installe à Nancy. Dans la cité lorraine, il prend vite des cours de français, obtient un CAP de plomberie, poursuit en bac pro et intègre le Nancy Athlétisme Métropole, dans la section de Cédric Delandre."C'est un fédérateur qui attire de par son charisme, de par sa bienveillance, appuie-t-il. Tout de suite on a envie de participer. Sa spécialité est vraiment le lancer de poids puisqu'il a été qualifié deux fois aux championnats de France jeunes encore cette année, la sixième performance française junior."

"C'est l'athlète qu'on aimerait tous avoir dans un club."

Cédric Delandre (Nancy Athlétisme Métropole)

à franceinfo

D’autant que le jovial costaud encadre aussi les enfants le week-end et prépare le BAFA. Un jeune homme "charmant", abonde Dominique Baldelli, bénévole de l’Armée du salut qui l’a pris sous son aile : "Il s'intéresse à tout, aussi bien à la musique qu'à la politique et il regarde régulièrement les informations pour savoir ce qui se passe en France et comment ça se passe. Il passe les fêtes de fin d'année avec nous. Il fait partie de la famille".

>>> Nancy : 200 personnes mobilisées mercredi 26 janvier 2022 contre l’expulsion du jeune athlète Malien Oumar Dembélé

Mais la préfecture de Meurthe-et-Moselle n’est pas de cet avis. Elle estime que les documents présentés par Oumar Dembélé à son arrivée en France sont "irréguliers". C'est un mauvais procès selon son premier entraîneur, Stéphane Dupré : "Des sans papiers comme Oumar, j'en ai vu que deux en dix ans. Des gens qui s'intègrent, qui font les efforts au niveau de l'école, qui font les efforts au niveau de la langue."

"Il est là sur les animations, il est là avec les enfants. Il fait partie de notre société et parce que quelqu'un a décidé qu'il n'avait pas le bon papier, on le met en prison. Ce n'est pas humain."

Stéphane Dupré, entraîneur

à franceinfo

Une pétition réclamant la libération d'Oumar Dembélé a déjà réuni 35 000 signataires. Le 26 janvier dernier, 200 personnes s'étaient rassemblées devant la préfecture de Nancy, répondant à l'appel du collectif de soutien du sportif malien. Ses proches n’imaginent pas qu’il soit reconduit dans un Mali en crise où il n’a plus de famille.

Le reportage de Jérôme Jadot au club d'athlétisme de Nancy
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.