Cet article date de plus de trois ans.

Alliances d'or et d'argent pour deux judokates, rivales aux JO de 1992

Médaille d'or à Barcelone, Miriam Blasco est tombée amoureuse de celle qui était sa rivale en finale, la Britannique Nicola Fairbrother, et les deux femmes se sont mariées. Elle a raconté son histoire dans un reportage pour la télévision publique espagnole. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le 31 juillet 1992, Nicola Fairbrother et Miriam Blasco s'affrontaient en finale de judo, aux Jeux olympiques de Barcelone. Elles sont aujourd'hui mariées. (SASAHARA / AFP-IOPP)

Ivre de bonheur, Miriam Blasco tombe à la renverse, ce 31 juillet 1992. Au terme d'un combat acharné contre la Britannique Nicola Fairbrother, la judokate espagnole vient de décrocher l'or olympique sous les yeux du roi Juan Carlos, dans la catégorie des moins de 56 kg. Mais l'adversaire du jour s'est transformée en amour de toujours. Deux ans plus tard, les deux femmes ont commencé une relation qui les a conduites jusqu'au mariage, en 2015. Ce dénouement a été révélé par l'Espagnole elle-même, à l'occasion d'un reportage (en espagnol) de la télévision publique RTVE consacré au 25e anniversaire des JO de Barcelone, repéré par Libération. 

Alliance en argent pour l'Espagne, en or pour la Britannique

Après sa retraite sportive, Miriam Blasco a été députée et sénatrice du Parti populaire espagnol. Sa victoire a marqué toute une génération en Espagne, à tel point qu'une rue d'Alicante porte désormais le nom de l'ancienne judokate. Au-delà de son histoire personnelle, elle considère que les JO de Barcelone ont ouvert les portes du sport féminin espagnol. "J'ai eu le privilège d'être la première à obtenir une médaille, mais il y avait davantage que la reconnaissance ou la gloire, expliquait-t-elle dans le quotidien El Mundo, en 2011. Moi et les autres sommes devenues une piste de réflexion ou un modèle pour les jeunes femmes."

De retour dans le Palau Blaugrana, vingt-cinq ans après les JO, l'ancienne championne explique que "Nicola est la personne la plus importante de [sa] vie". Première Espagnole à décrocher un titre olympique, Miriam Blasco a choisi une alliance en argent, confiant une bague en or à la Britannique. Pas pour présenter ses excuses, mais plutôt comme un clin d'œil. "Elle m'a totalement pardonné pour cette défaite", plaisante aujourd'hui l'Espagnole. Avant d'ajouter, avec un sourire : "Je ne sais pas si cette relation serait la même si j'avais perdu". Vingt-cinq ans après, le judo unit toujours les deux femmes : Miriam dirige un club de sports et Nicola y travaille comme professeure de judo. Mais cette fois, il n'y a aucune médaille en jeu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.