Roland-Garros 2022 : des "billets vendus à plus de 90-95%", se réjouit sa directrice Amélie Mauresmo

Selon Amélie Mauresmo, la nouvelle directrice de Roland-Garros, tous les terrains devraient être remplis pour la quinzaine parisienne de tennis. Elle promet un stade plus confortable, avec davantage d'espace pour le public et les joueurs.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le court Suzanne Lenglen, le 4 octobre 2020. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

"On va revoir toutes les tribunes pleines", se réjouit Amélie Mauresmo, la nouvelle directrice de Roland-Garros, invitée jeudi 12 mai sur France Inter. Le tournoi du Grand chelem se tiendra du 22 mai au 5 juin prochain, après deux années (2020 et 2021) marquées par la crise du Covid-19 et les restrictions sanitaires.

"Tous les terrains devraient être remplis", espère Amélie Mauresmo, puisque "les billets sont vendus à plus de 90-95%", à ce stade. "C'est un vrai succès" pour la nouvelle directrice qui se prépare au "challenge" de remplir les tribunes du matin au soir, même lors des moments creux de la compétition.

Des billets dédiés aux petites affiches

Pour éviter ces images de tribunes vides au moment de la pause méridienne, la direction du tournoi lance les billets "Annexe Up", dédiés aux petites affiches sur les courts annexes mais permettant désormais d’accéder aux tribunes basses du court Philippe-Chatrier, "si l'affluence n'est pas au rendez-vous". "Il n'y aura pas de miracle, mais on met en place des choses", explique l'ancienne championne de tennis.

Les "sessions soirées", nouveauté de l'édition 2021, seront de retour pour l'édition 2022 mais sans couvre-feu ni jauge, contrairement à l'an dernier. Elles vont permettre d'accueillir 140 000 à 150 000 spectateurs de plus qu'une édition classique d'avant covid, pour un total de 600 000 spectateurs attendus.

Le tournoi se jouera dans un stade réaménagé, avec "plus d'espace" pour le public et les joueurs. "On a vraiment envie d'appuyer sur leur bien-être", réagit Amélie Mauresmo, alors que la question de la santé mentale des joueurs s'est imposée dans le monde du tennis après la décision de Naomi Osaka de quitter Roland-Garros l'an dernier, en pleine compétition, "pour se préserver mentalement".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.