Roland-Garros 2023 : Alexander Zverev et Casper Ruud s'affrontent en demi-finales, leur duel en chiffres

Opposés dans le dernier carré de Roland-Garros, vendredi, l'Allemand et le Norvégien présentent jusqu'ici, un parcours relativement proche.
Article rédigé par franceinfo: sport, Julien Faure
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Alexander Zverev et Casper Ruud à Roland-Garros 2023. (AFP)

Pas forcément attendus à pareille fête avant la quinzaine, Alexander Zverev et Casper Ruud sont de retour en demi-finales du Grand Chelem parisien, vendredi 9 juin. Stoppé par une grave blessure il y a un an au même stade du tournoi, l'Allemand avait dû abandonner le Philippe-Chatrier, torturé par la douleur, tandis que le Norvégien avait été balayé en finale par le maître des lieux, Rafael Nadal.

Peu de confrontations directes à leur actif

Depuis un premier rendez-vous manqué en 2021 à Acapulco, à cause du forfait de Ruud avant le match, le Norvégien et l'Allemand se sont croisés à trois reprises sur le circuit ATP, toujours en quarts de finale, toujours sur dur et toujours en Masters 1000. Par deux fois, ils se sont affrontés aux Etats-Unis. À Cincinnati d'abord, en août 2021, où Zverev s'est imposé sans laisser une once d'espoir à Ruud (6-1, 6-3), puis à Miami, en mars 2022, où le Norvégien a pris le dessus en trois sets, dans un match débridé (6-3, 1-6, 6-3).

Entre-temps, les deux joueurs s'étaient affrontés à Paris, à Bercy, en novembre 2021, où Zverev avait pris le dessus sur son adversaire du jour pour la deuxième fois consécutive (7-5, 6-4). C'est donc un petit événement dans l'historique des rencontres entre Zverev et Ruud qui aura lieu vendredi : ils ne s'affronteront ni en quarts de finale, ni en Masters 1000, ni sur dur.

Un palmarès garni pour l'un comme pour l'autre

Âgé de 26 ans, Alexander Zverev s'est construit un joli palmarès depuis ses débuts sur le circuit professionnel en 2014. Avec 19 tournois remportés, pour 11 finales perdues, il affiche un rendement solide. Finaliste en Grand Chelem à l'US Open en 2020, le natif de Hambourg a atteint cette année les demi-finales de Roland-Garros pour la troisième fois consécutive. Nul doute qu'il tentera de faire mieux en 2023, lui qui n'a encore jamais passé le cap sur la terre battue parisienne. Après cinq victoires en Masters 1000 (Rome, Montréal, Madrid deux fois, Cincinnati) et un titre de champion olympique à Tokyo, il est temps de franchir un nouveau palier, pour celui qui a été au mieux classé deuxième mondial en juin 2022, avant de redescendre au 27e rang aujourd'hui à cause de sa blessure.

Sur le circuit pro depuis 2016, Casper Ruud, du haut de ses 24 ans, a lui aussi déjà atteint la deuxième place au classement ATP, en septembre 2022. Il a même failli atteindre la première place en fin d'année dernière, lui qui est aujourd'hui quatrième. Avec un peu moins de vécu sur le circuit, il a tout de même atteint 16 finales, dont deux en Grand Chelem (Roland-Garros et US Open), pour 10 titres remportés mais aucun en Majeur. L'heure d'enfin passer la vitesse supérieure, lui qui n'a gagné qu'en ATP 250 pour l'instant.

Un parcours similaire jusqu'en demi-finale

Souverains et rarement inquiétés depuis le début du tournoi, les deux demi-finalistes présentent des parcours relativement similaires depuis le début du tournoi. Si Casper Ruud a affronté l'adversaire le plus coriace en la personne d'Holger Rune (n°6 mondial) en quarts de finale, Alexander Zverev n'est pas en reste puisqu'il a croisé la route de Frances Tiafoe (n°12 mondial) dès le troisième tour. Deux joueurs qui ont par ailleurs réussi à leur prendre un set.

Les deux adversaires d'un jour n'ont d'ailleurs pas eu à beaucoup batailler pour remporter une manche. Sur 18 manches disputées, Ruud n'a joué qu'un seul tie-break, qu'il a remporté, tandis que pour Zverev, le chiffre monte à 4 en 17 sets. Un chiffre un peu plus élevé, mais au ratio égal en termes de réussite, puisqu'il a remporté chacun de ces jeux décisifs. Enfin, Alexander Zvrev, l'habitué des matchs marathons en Grand Chelem, a été plus expéditif cette année. Résultat, il arrivera sur le court Philippe-Chatrier avec un temps de jeu cumulé presque identique à son adversaire (14 heures et une minute pour l'Allemand contre 13h50 pour Ruud).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.