Roland-Garros 2022 : quatre questions sur les qualifications qui démarrent lundi

Au total, 128 joueurs et 128 joueuses prendront le départ des qualifications. Il s’agit de tennismen et tenniswomen classés entre la 100e et la 230e place environ aux classements ATP et WTA.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Français Arthur Cazaux face à Sebastien Korda lors des qualifications du Masters 1000 de Madrid, le 1er mai 2021. (JUANJO MARTIN / SIPA)

Comme tous les ans, la semaine de qualifications marque le coup d’envoi du tournoi de Roland-Garros. 16 tickets sont à décrocher pour le tableau masculin et autant pour le tableau féminin, après cinq jours de matchs, du lundi 17 au vendredi 20 mai. Mode d’emploi de cette semaine d’épreuves précédant le tournoi principal.

Qui peut y participer ?

128 joueurs et 128 joueuses prendront le départ des qualifications. Il s’agit de tennismen et tenniswomen classés entre la 100e et la 230e place environ aux classements ATP et WTA. La Fédération française de tennis (FFT) distribue également des invitations (wild-cards) pour ces qualifications. Cette année, neuf joueurs et neuf joueuses ont été invités à y prendre part.

Parmi celles et ceux qui tenteront leur chance, on retrouvera plusieurs noms connus, dont le classement actuel ne leur permet plus d'entrer dans le tableau final. L’Espagnol Fernando Verdasco passera notamment par les qualifications. Idem dans le tableau féminin, avec l’ancienne finaliste du tournoi en 2012, Sara Errani.

Comment se déroule la semaine ?

Les rencontres se disputent en deux sets gagnants, pour les dames comme pour les messieurs. Il faut passer trois tours pour décrocher l’un des 16 tickets gagnants. Les matchs se déroulent sur les courts annexes et sont à suivre toute la semaine sur france.tv.

Les qualifications fonctionnent aussi selon un principe de tête de série : les 32 joueurs les mieux classés ne peuvent pas s’affronter lors des deux premiers tours. Enfin, tout n’est pas perdu pour les derniers éliminés, puisque les qualifications déterminent aussi le statut de "lucky loser". Il revient aux huit meilleurs éliminés du troisième tour, qui doivent rester sur place et peuvent être repêchés plus tard en cas de forfait dans le tableau principal.

Quelle somme touchent les joueurs ?

Le "prize money" des qualifications augmente légèrement par rapport à 2021. En cas d’élimination au premier tour, les joueurs et joueuses, logés à la même enseigne, empocheront 14 000 euros. Le montant s’élèvera à 20 000 pour les perdants du deuxième tour, tandis qu'une défaite au troisième et dernier tour des qualifications rapportera 31 000 euros.

Ceux qui réussiront à se qualifier pour le tableau principal repartiront, de leur côté, avec au moins 62 000 euros de plus, un montant lui aussi en légère augmentation par rapport à l'année dernière.

Qui sera de la partie côté français ?

Ils seront 17 joueurs et 10 joueuses tricolores à tenter leurs chances. Chez les messieurs, il faudra notamment surveiller Arthur Cazaux, qui avait bénéficié d’une invitation pour disputer le premier tour l’année dernière. Luca Van Assche et Arthur Fils, le lauréat et le finaliste en junior l’année dernière, seront aussi de la partie.

Chez les dames, Loïs Boisson va elle aussi tenter de rejoindre une nouvelle fois le tableau principal après avoir été dominée au deuxième tour l’an dernier par l’Ukrainienne Anhelina Kalinina, aujourd’hui 36e mondiale. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.