Roland-Garros 2022 : Marin Cilic corrige le numéro deux mondial, Daniil Medvedev, et se qualifie pour les quarts de finale

Le géant croate n'a pas fait de détails face au Russe, lundi soir, sur le court Philippe-Chatrier.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Roland-Garros - Clément Pons - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Marin Cilic, tombeur du numéro deux mondial Daniil Medvedev lors du 4e tour de Roland-Garros, le 30 mai 2022. (JULIEN DE ROSA / AFP)

Jusqu'à présent, les sessions de soirée à Roland-Garros ont plutôt été une réussite. Du rythme, de l'ambiance, des matchs à suspense... Jusqu'à ce lundi 30 mai, qui a vu s'affronter Daniil Medvedev et Marin Cilic sur le court central. Car leur premier affrontement sur terre battue n'a pas fait vibrer grand monde.

Archi-dominé pendant plus d'1h30, le Russe n'a pas fait illusion face à la tête de série numéro 20, s'inclinant en trois sets secs (6-2, 6-3, 6-2). Sous les yeux médusés de son entraîneur français, Gilles Cervara, le numéro deux mondial n'a été que l'ombre de lui-même. Son opération d'une hernie début avril n'est sans doute pas étrangère à cette soirée difficile, Medvedev n'ayant pas pu préparer cette saison de la meilleure des manières. Quart de finaliste l'an passé, il a logiquement cédé son billet pour le prochain tour au Croate, tombeur de Gilles Simon au tour précédent

Portée par sa première balle au service (88% de points gagnés sur son premier service), la tête de série numéro 20 a fait preuve de régularité face à un adversaire complètement dépassé. Marin Cilic défiera Andrey Rublev, tête de série numéro sept, pour une place dans le dernier carré porte d'Auteuil.

De retour à un très haut niveau, Cilic a écoeuré Medvedev

Avant cela, il y a pourtant eu un début de match plus prometteur entre les deux hommes. La première balle de break de la partie à 3-2 en faveur du Croate a été le premier tournant. Après un échange dantesque à plus de 20 coups, Cilic a remporté le rallye et s'est offert une première opportunité de prendre le service de son adversaire. La faute directe en revers du Russe lui a ensuite donné l'avantage, concrétisé quelques minutes plus tard (6-2, 29 minutes de jeu).

Les deux manches qui ont suivi ont alors connu le même scénario : un break rapide et facile en faveur du Croate qui a déroulé, bien aidé par les trop nombreuses fautes directes de son adversaire (28 sur l'ensemble du match), déjà l'esprit ailleurs.

En zone mixte, Marin Cilic est revenu sur sa première victoire contre Daniil Medvedev : "J'ai un bon feeling depuis Madrid [où il avait battu Albert Ramos-Vinolas avant de s'incliner en trois sets face à Alexander Zverev], ce soir je me sentais bien sur le court, j'ai bien bougé, stratégiquement j'ai respecté ce que je voulais mettre en place. Je suis resté concentré après avoir gagné facilement le premier set, et après avoir fait le break dans le deuxième. Contre Andrey [Rublev] ça va être un match différent. On se connaît très bien, ça ne va pas être facile."

Là encore, le Croate ne partira pas favori face à un joueur qui mène 4 victoires à 2 face à lui. Mais, cette fois, il pourra s'appuyer sur quelques motifs d'espoir supplémentaires. Son niveau de jeu, déjà, a pris une toute autre dimension sur la surface depuis le début du tournoi. Et une autre statistique pourra venir appuyer sa confiance : la seule fois où les deux hommes se sont affrontés sur terre battue, c'est lui qui s'était imposé (4-6, 7-6, 6-1, à Genève, en 2015).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.