Cet article date de plus d'un an.

Roland-Garros 2022 : les Françaises Caroline Garcia et Kristina Mladenovic sacrées pour la seconde fois en double

Six ans après s'être imposées ensemble porte d'Auteuil, Kristina Mladenovic et Caroline Garcia ont décroché un second titre sur l'ocre parisienne face aux Américaines Coco Gauff et Jessica Pegula.

Article rédigé par Louise Le Borgne, franceinfo: sport - De notre envoyée spéciale à Roland-Garros
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La joie des Françaises Kristina Mladenovic et Caroline Garcia, titrées pour la seconde fois à Roland-Garros, dimanche 5 juin 2022. (THOMAS SAMSON / AFP)

Le public fait-il la victoire ? Longtemps menées dans un court Philippe-Chatrier aux trois quarts vide, Caroline Garcia et Kristina Mladenovic se sont peu à peu révélées au rythme de l'arrivée de leurs supporters. Opposées à Coco Gauff, déjà finaliste du simple samedi, et Jessica Pegula, les Tricolores ont renversé les Américaines en trois manches (2-6, 6-3, 6-2), dimanche 5 juin. Ensemble, elles sont toujours invaincues à Roland-Garros.

Double (F) : le résumé de la finale

Sous les relances d'une fanfare endiablée dans les tribunes, les Tricolores ont peu à peu pris le contrôle de la partie. D'abord asphyxiée par la puissance des Américaines, respectivement 11e et 23e mondiales en simple, la paire française a retrouvé son agressivité après avoir perdu le premier set. 

Jeu, set et fanfare 

Dans une ambiance tout à coup tonitruante, digne de la Fed Cup (compétition qu'elles ont remportée en 2019 en apportant le point décisif en double), "Kiki" et "Caro" ont ainsi rapidement pris le large (4-0). Transformant avec autorité les balles de break, ce qui leur avait pourtant fait défaut auparavant (0/6 dans le premier set, 3/3 dans le deuxième) et gommant leurs (trop) nombreuses fautes au filet, les Tricolores ont inversé la tendance grâce à un rythme effréné. Dans une partition totalement maîtrisée, les coups droits le long de la ligne de la Nordiste ont trouvé leur cible, tandis que la Lyonnaise a déroulé ses amortis courts au filet.

Victorieuses à Doha ensemble cette année, Coco Gauff et Jessica Pegula ont peu à peu grignoté leur retard (4-3), mais les Françaises n'ont pas laissé filer leur chance, concluant le set sur une volée liftée de Mladenovic. Point serré, cette dernière a alors adressé un petit signe reconnaissant à la fanfare s.

Le troisième set a été à sens unique sous les olas et La Marseillaise que le public a chantée à plusieurs reprises. Les Françaises ont conclu sur un smash de Garcia, provoquant une immense ovation. "Je suis très très contente de refaire équipe avec Kristina six ans après le dernier titre à Roland et d'aller chercher celui-ci ensemble. Deux Françaises à Roland, il n'y a pas de meilleure façon de gagner un titre au monde" s'est exprimé, émue, Caroline Garcia à l'issue du match.

Le public comme soutien

"Je ne pensais pas que vous alliez être aussi nombreux, il y avait une ambiance de folie, vous nous avez aidées à revenir du premier set et donné beaucoup de frissons", a ajouté la Française qui disputait sa deuxième finale. Pour Mladenovic, il s'agit de son quatrième sur les courts parisiens (avec Garcia en 2016 puis avec Timea Babos en 2019 et 2020), son sixième Grand Chelem en double femmes, sans oublier trois titres en double mixte. Aucun autre Tricolore n'a remporté autant de Majeurs dans cette spécialité depuis le début de l'ère Open.

Caroline Garcia et Kristina Mladenovic réagissent à leur deuxième sacre à Roland-Garros, six ans après le premier. Les Françaises s'expriment sur l'invitation qu'elles ont reçu pour le tournoi, l'ambiance exceptionnelle pendant la finale et la joie de revivre ce moment ensemble.
Kristina Mladenovic : "L'ambiance était digne de la Fed Cup !" Caroline Garcia et Kristina Mladenovic réagissent à leur deuxième sacre à Roland-Garros, six ans après le premier. Les Françaises s'expriment sur l'invitation qu'elles ont reçu pour le tournoi, l'ambiance exceptionnelle pendant la finale et la joie de revivre ce moment ensemble.

Eliminée dès le premier tour du tournoi simple, Mladenovic n'a pas caché son émotion :"Sans la wild-card, on ne gagnait pas Roland. On ne joue plus trop en double, donc on avait plus trop de classement. C'est génial de l'emporter à nouveau. (...) Dimanche matin, avoir un stade plein c'est inimaginable, vous nous avez vendu du rêve." Une victoire de prestige et une communion avec le public, que demander de mieux ? 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.