Roland-Garros 2022 : Félix Auger-Aliassime, le prodige enfin à son aise à Paris

Le Canadien, qui n'avait jamais passé un tour à Paris, a failli éliminer le roi de la terre battue, dimanche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Félix Auger-Aliassime à Roland-Garros, dimanche 29 mai à Paris.  (THOMAS SAMSON / AFP)

D'enchaîner les échecs sur terre battue à faire trembler la légende de la surface. Félix Auger-Aliassime a frôlé l'exploit, dimanche 29 mai, en huitièmes de finale de Roland-Garros. Le Canadien, qui n'avait jamais gagné un match à Paris en deux participations, a emmené Rafael Nadal jusqu'au cinquième set. Le trédécuple vainqueur du Grand Chelem de la porte d'Auteuil a tremblé, et le public français a enfin pu vraiment découvrir le prodige de Montréal. 

Un talent précoce

 Si Félix Auger-Aliassime n'a que 21 ans, les amateurs de tennis entendent son nom régulièrement depuis plusieurs années. En 2015, il s'était hissé en finale de l'édition juniors de Roland-Garros à seulement 15 ans, face à des joueurs plus âgés que lui (le vainqueur, Geoffrey Blancaneaux, avait 17 ans). Après sa défaite, il reçoit la visite de Yannick Noah. "Yannick m'a dit qu'évidemment il devait soutenir Geoffrey, le Français, mais qu'au fond, je lui faisais penser à lui, qu'il me souhaitait le meilleur pour ma carrière et qu'il pensait que je pouvais faire de grandes choses", raconte Auger-Aliassime à L'EquipeQuatre ans plus tard, à 19 ans, il est devenu le premier joueur né en 2000 à entrer dans le Top 100. À 21 ans, en novembre dernier, il se fait une place dans le Top 10. Il compte déjà dix finales ATP, pour un titre à Rotterdam en février. Une ascension fulgurante mais loin d'être surprenante. 

En manque de réussite à Roland-Garros

Le jeune prodige canadien a signé son acte de naissance à Roland-Garros cette année. Avant d'atteindre le troisième tour et d'inquiéter Rafael Nadal, Félix Auger-Aliassime avait perdu ses deux seuls matchs porte d'Auteuil. En 2020, pour sa première participation, il s'était incliné d'entrée en trois sets face au Japonais Yoshihito Nishioka. L'année suivante, il avait été surpris par l'Italien Andreas Seppi en quatre sets. 

1/8 de finale : le résumé de F. Auger-Aliassime - R. Nadal

Depuis, "FAA" a enchaîné les bonnes performances en Grand Chelem. Un quart de finale à Wimbledon, une demi-finale à l'US Open face au futur vainqueur Daniil Medvedev et, en février dernier, un quart de finale face au Russe à l'Open d'Australie. Déjà, le Canadien avait emmené un favori en cinq sets, avant de s'incliner. Désormais, il faudra aussi composer avec lui sur l'ocre. 

Entraîné par Toni Nadal 

Issu de la filière de formation canadienne, où pullulent les entraîneurs français, Félix Auger-Aliassime a longtemps gardé son staff inchangé. Et soudain, en novembre 2020, la rupture : il décide de se séparer de son entraîneur depuis six ans, Guillaume Marx. "C'est en grande partie grâce à lui que je suis rendu à ce stade de ma carrière, et c'est pour cette raison que nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli ensemble", écrit-il alors sur son compte Instagram. 

Six mois plus tard, un nom prestigieux rejoignait son entourage, pour épauler le Français Fréderic Fontang. Toni Nadal, oncle et ancien entraîneur de Rafael, avec qui le Taureau de Manacor a remporté dix de ses treize titres à Paris. "Je voulais quelqu'un qui a été au plus haut niveau de notre sport, quelqu'un qui a été là où je veux aller", a expliqué Félix Auger-Aliassime à l'ATP. L'occasion aussi de progresser sur terre battue, avec le savoir-faire de Toni Nadal. Ce samedi, l'Espagnol de 61 ans n'était pas dans le box du Canadien, comme prévu en cas d'affrontement entre son nouveau protégé et son neveu. 

Ses points rapportent... à une ONG ! 

Avec ses débuts réussis sur le circuit professionnel, Félix Auger-Aliassime a commencé à accumuler les gains en tournoi. Depuis 2020, le Canadien a décidé de donner un autre sens à ses succès. En partenariat avec la banque BNP Paribas, FAA s'est engagé à donner cinq dollars à l'ONG CARE pour chaque point gagné en tournoi. La banque ajoute de son côté quinze dollars. Le but ? Financer le programme EduChange pour l'éducation d'enfants au Togo. Un choix qui ne doit rien au hasard, le père de Félix Auger-Aliassime étant originaire du pays. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.