Infographie Roland-Garros 2023 : de quels départements viennent les participants français depuis 1983 ?

Depuis 1983 et l'avènement de Yannick Noah, 231 Français ont foulé les courts de Roland-Garros. Votre département a-t-il vu naître un de ces champions ? Consultez notre carte interactive.
Article rédigé par Emmanuel Rupied, franceinfo: sport - De notre envoyé spécial à Roland-Garros
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Votre département a-t-il vu naître un joueur français qualifié à Roland-Garros ? (Franceinfo: sport / Emmanuel Rupied)

Ils n'en sont pas à leur première fois mais Fiona Ferro et Lucas Pouille seront de retour sur les courts de Roland-Garros, à partir de dimanche 28 mai, pour le premier tour du Majeur parisien. Sortis des qualifications, les deux Français vont grossir le contingent tricolore pour cette édition 2023 qui s'élève désormais à 29 (19 chez les hommes, 10 chez les femmes).

Depuis 1983, ils sont 231 Français à avoir disputé le premier tour de Roland-Garros en simple. A l'occasion des quarante ans de la victoire de Yannick Noah à la porte d'Auteuil, franceinfo: sport est allé fouiller dans ses archives pour savoir d'où ils étaient originaires. 

Paris écrase la concurrence

A noter que 25 joueuses et joueurs ne figurent pas sur cette carte car ils sont nés à l'étranger (Luca Van Assche, Dominique Bedel, Christophe Roger-Vasselin, Guy Forget, Tarik Benhabiles, Jacques Hervet, Frédéric Fontang, Arnaud Di Pasquale, Marc Gicquel, Alexandre Sidorenko, Enzo Couacaud, Catherine Suire, Nathalie Tauziat, Noëlle Van Lottum, Mary Pierce, Karolina Jagieniak, Yulia Fedossova, Mathilde Johansson, Irena Pavlovic, Iryna Brémond, Fiona Ferro et Carole Monnet). Les Dom-Tom, où sont nés Nathalie Dechy, Gianni Mina et Fabrice Santoro, n'apparaissent pas sur cette carte.

L'Île-de-France et particulièrement Paris dominent ce classement. La région possède l'un des plus importants viviers de clubs dans l'Hexagone, tout comme dans le Sud-Ouest ainsi que la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Les Hauts-de-Seine font de la résistance

Si Paris et ses 19 champions gardent logiquement une longueur d'avance au nombre de participations chaque année à Roland-Garros, les Hauts-de-Seine, qui comptent moitié moins de joueurs, font preuve d'une régularité assez impressionnante depuis 1983. Cédric Pioline, Eric Winogradsky ou encore Alexandra Fusai n'y sont pas pour rien. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.