Cet article date de plus de cinq ans.

Rio 2016 - La Corée du Sud titrée par équipes

Les archers Sud-Coréens ont tout écrasé samedi au Sambodrome pour s'offrir la médaille d'or par équipes des JO 2016 de Rio en tir à l'arc.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Favoris de la compétition, les Coréens se sont parés d'or (JEWEL SAMAD / AFP)

Nation la plus médaillée en tir à l'arc dans l'histoire des Jeux Olympiques, la Corée du Sud n'a pas déçu. Pour décrocher ce vingtième titre olympique dans la discipline, les Coréens ont battu les Etats-Unis, lors d'une finale tant attendue entre les deux meilleures nations mondiales. Encore une fois, à Londres il y a quatre ans, les Américains terminent en argent.

Tournoi sans ​faute

Dans un Sambodrome écrasé par un soleil de plomb, les Sud-Coréens n'ont jamais tremblé, ne concédant pas un set de la journée, pas même face aux Américains, pourtant solides. Zach Garrett (3e mondial), Brady Ellison (7e) et Jake Kaminski (26e) avaient visé juste contre l'Indonésie puis la Chine, mais face à Kim Woo-jin, Ku Bonchan, respectivement N.1 et N.2 au classement mondial, et Lee Seung-yun (6e), il n'y avait rien à faire. Les Coréens ont claqué leurs adversaires dès le premier set avec un tir parfait: six flèches dans le 10 ! Mieux, dans le temple de la culture carioca, Ku s'est cru à l'Ecole des Fans en mettant toutes ses flèches dans le 10 pendant les trois sets!

La Corée du Sud règne en maître

Depuis 1972 et le retour de l'archerie aux Jeux, les Sud-Coréens ont tout gagné ou presque : 35 médailles, dont 20 en or, bien loin de son principal concurrent, les États-Unis (15 médailles, 8 en or). Une sacrée performance, sachant que les Coréens n'ont décroché leur première breloque qu'aux Jeux de 1984 ! Les Australiens, tombeurs des Français en quart de finale, ont accroché le bronze en dominant la Chine (6-2) lors de la petite finale. Histoire de s'offrir un podium sur un air de samba.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.