Cet article date de plus de sept ans.

Martinod en argent sur le half-pipe

Marie Martinod a décroché la médaille d'argent de l'épreuve de half-pipe terminant derrière l'Américaine Maddie Bowman et devant la Japonaise Ayana Onozuka. La skieuse française avait abandonné le half-pipe en 2006 avant d'y revenir en 2011. Elle offre aujourd'hui à la France sa 15e médaille !
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Marie Martinod a décroché la médaille d'argent en half-pipe. (JAVIER SORIANO / AFP)

Le compteur de médaille français a mis longtemps à grimper mais on ne l'arrête plus désormais ! Après le triplé du ski cross français ce jeudi matin, Marie Martinod apporté une nouvelle médaille à la délégation française avec sa deuxième place sur l'épreuve de half-pipe ! Impériale en qualification, la Française n'a pas craqué sous la pression lors de la finale. Déjà excellente lors de son premier run (84.80), Martinod a fait mieux lors de son second passage (85.40). Insuffisant pour décrocher l'or mais l'argent suffit largement à son bonheur. La première place revient à l'Américaine, Maddie Bowman qui a réussi un run à 89 points pour rester hors de portée de ses adversaires. La Japonaise Onozuka prend la médaille de bronze.

Cinq ans sans half-pipe

La skieuse de Tignes avait réussi d'excellentes qualifications en prenant la première place avec un score de 88.40. Se disant confiante pour la finale, la Française en avait encore sous le pied pour répondre à des adversaires qui elles aussi avaient gardé le meilleur pour la fin. Seule l'Américaine Bowman a pu faire mieux que la Française. Médaillée d'or en SuperPipe au X-Games de Tignes en 2013 et en bronze à Aspen cette année, la Française confirme et apporte la 15e médaille à la délégation française.

Alors qu'elle avait accompagné l'émergence de la discipline en France, Marie Martinod avait lâché le half-pipe en 2006 avant d'y revenir en 2011 quand le ski half-pipe est devenu discipline olympique. Bien lui en a pris puisqu'accompagnée de son entraîneur Greg Guenet, elle réalise un bel exploit. Alors que la plupart des skieuses ont 25 ans ou moins, Marie Martinod affiche 29 printemps. Celle qui était barmaid, a tout lâché pour décrocher son rêve olympique. Si ce n'est "que" l'argent qu'elle décroche, on peut dire que le rêve de Marie Martinod est devenu réalité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.