Cet article date de plus de neuf ans.

Le Centre de hockey ouvertement critiqué

Suite à la lourde blessure du hockeyeur sur gazon Graeme Begbie lors d'un match test en vue des J.O de Londres, Ric Charlesworth -l'entraîneur des Kookaburra- a reproché aux organisateurs la piètre qualité des installations du Centre de hockey.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Centre de Hockey n'est pas apprécié de tous. (MATT DUNHAM/AP/SIPA / AP)

Mauvaise nouvelle pour l'Australie. Le hockeyeur sur gazon, Graeme Begbie, ne participera pas aux Jeux d'été après avoir contracté sa deuxième blessure sérieuse au genou -en moins d'un an- lors d'un match test contre l'Inde (3-0) mardi à Londres. Meilleur joueur des Kookaburra en 2010, il souffre d'une rupture des ligaments croisés antérieur suite à une chute.

"C'est glissant et un de nos joueurs a payé pour ça", s'est plaint son entraîneur Ric Charlesworth dans les colonnes du Telegraph. "À chaque J.O, c'est la même chose. Ils installent de nouvelles surfaces mais ils ne les couvrent pas avant de jouer. Nous avons perdu Begbie et c'est triste pour lui."

Une surface impraticable ?

Furieux envers les organisateurs, Charlesworth les a conviés à s'assurer que le terrain serait régulièrement utilisé jusqu'aux Jeux. Objectif : offrir une surface de qualité. "Aujourd'hui, le terrain était plus dur que ce que nous avons expérimenté à l'entraînement. Ici, vous faites plus d'erreurs que vous le voulez et ça agit sur le niveau de jeu. La balle rebondit trop et ne récompense pas les compétences sportives." Des remarques qui devraient préocupper les organisateurs à quelques mois de l'ouverture des Jeux de Londres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.