Cet article date de plus de huit ans.

Kevin Staut dans le sillage de Pierre Durand

Le champion d’Europe 2009 de saut d’obstacles possède encore une petite chance de médaille aujourd’hui à Londres. Il y a trois ans, il avait gagné avec Kraque Boom à Windsor, sur le sol anglais. Un heureux présage ?
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le cavalier Kevin Staut sur sa monture, Silvana

Numéro 1 mondial de juillet 2010 à avril 2011, Kevin Staut respecte tout le monde mais ne craint personne. Vainqueur début juillet à Monte Carlo du sixième Grand Prix du Global Champions Tour 2012, le leader de l’équitation française a mis toutes les chances de son côté pour préparer ces JO. Deux jours avant avait été annoncée la création du Team « HDC Compétition » dans lequel il est « associé » à Patrice Delaveau et Olivier Guillon, tous sponsorisés par Mme et M. Perron-Pette, propriétaires du Haras des Coudrettes.

Saison mitigée

Pourtant, la saison du natif du Chesnay fût mitigée, c’est le moins qu’on puisse dire. Même s’il a toujours été très assidu sur le circuit du GCT, le vice-champion du monde 2009 par équipes (Lexington), ne remportait à Monte-Carlo que son premier Grand Prix de cette série. Néanmoins, Kevin Staut se rapproche petit à petit de son meilleur niveau, celui qui lui avait permis de devenir vice-champion du monde par équipe aux Jeux équestres avec sa jument Silvana de Hus il y a tout juste deux ans. Un niveau qui pourrait bien lui valoir un podium dans un pays qui vibre pour l’équitation. Sacré en 1988, Pierre Durand aura peut-être un successeur ce soir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.