JO 2021 : "Je suis déterminé et encore, le mot est faible", affirme le gymnaste français Samir Aït Saïd

Le gymnaste a été désigné comme porte-drapeau de l'équipe de France, aux côtés de Clarisse Agbegnenou, pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, le 23 juillet.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le gymnaste Samir Ait-Said en pleine preparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo, au Pôle France d'Antibes, le 2 juin 2021. (SEBASTIEN BOTELLA / MAXPPP)

"Je suis déterminé et encore, le mot est faible", a affirmé jeudi 22 juillet sur franceinfo le gymnaste français Samir Aït Saïd à la veille de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo. "Je suis plus que jamais motivé, je me sens fort", a ajouté celui dont la performance est attendue le 24 juillet.

Le porte-drapeau de la délégation française a également assuré qu'il ne se prenait "pas la tête avec cette cérémonie d'ouverture" : "Je vais juste kiffer mon moment". C'est pour lui "une fierté" de représenter son pays avec la judoka Clarisse Agbegnenou, une "grande championne" qu'il considère "comme une sœur".

Samir Aït Saïd a également assuré qu'il s'était remis de sa fracture du tibia-péroné des précédents Jeux Olympiques : "Ce qui s'est passé à Rio reste à Rio. Maintenant, j'ai faim de victoire." Le champion d'Europe en 2013 aux anneaux a aussi précisé qu'il prenait "beaucoup de risques sur cette compétition" : "J'ai inventé une figure. Elle s'appellera le Aït Saïd", a-t-il expliqué en plaisantant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.