Cet article date de plus de huit ans.

Jessica Michel, un coup pour voir

En progression constante depuis six ans, la cavalière française est à Londres pour apprendre. Elle vise surtout la finale des Jeux Olympiques de Rio en 2016 où elle n’aura que 34 ans.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jessica Michel sur Riwera

Spécialiste du dressage, Jessica Michel profite de ces JO de Londres pour acquérir une expérience qui lui servira forcément dans le futur. La Parisienne à l’élégance digne du sport qu’elle pratique sait que pour cette édition, la concurrence est trop forte avec des pays disposant de ressources humaines et financières importantes. « L'Allemagne, la Hollande et l'Angleterre sont les trois nations les plus fortes. Après, certains pays ont un cavalier très fort comme l'Autriche, l'Italie ou la Belgique », explique-t-elle sans chercher d’excuses.

Car il ne faut pas se leurrer. Le véritable objectif de cette jeune femme au charme certain reste de briller au Brésil dans quatre ans. « Le podium, c'est utopique pour cette année », confie-t-elle volontiers. « Mon expérience est trop jeune. Une médaille en 2016, ça reste l'objectif. Il y a six ans, on s'est bien fixé comme but de participer aux Jeux de Londres alors qu'on avait un tout petit niveau". Qui veut voyager loin ménage sa monture…

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.