Tennis : Rafael Nadal remporte le tournoi d'Acapulco et reste invaincu en 2022

L'Espagnol a remporté, samedi, sa 15e victoire d'affilée sur le circuit face à Cameron Norrie pour glaner son troisième trophée de rang en 2022. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Rafael Nadal s'est imposé en finale du tournoi d'Acapulco, samedi 26 février 2022, face à Cameron Norrie. (PEDRO PARDO / AFP)

Si Daniil Medvedev prendra place sur le trône de l'ATP lundi prochain, Rafael Nadal est bien le boss de ce début de saison.

L'Espagnol a confirmé cette impression, samedi 26 février, en s'imposant face à Cameron Norrie en finale du tournoi d'Acapulco (6-4, 6-4) pour remporter son troisième titre d'affilée en 2022 après le tournoi de Melbourne et l'Open d'Australie.  

Nadal reste invincible en 2022

Classé au 5e rang mondial en début de semaine, Nadal a engrangé sur la côte pacifique son 91e titre en carrière et a remporté sa 15e victoire de rang en 2022. Sa dernière défaite remonte au 5 août 2021, face au Sud-Africain Lloyd Harris au 3e tour du tournoi de Washington. Il avait ensuite déclaré forfait pour le reste de l'année en raison d'une blessure au pied gauche.

L'Espagnol de 35 ans a eu raison du Britannique de 26 ans en 1h54, le battant pour la quatrième fois en autant de confrontations. Il n'aura cédé aucun set lors de son séjour à Acapulco, comme en 2020 (il avait aussi remporté le tournoi en 2005 et 2013). Samedi, il a conquis le seul break du premier set au 5e jeu, profitant de deux erreurs de Norrie et envoyant un coup droit gagnant sur la ligne pour prendre le service du Britannique.

Les deux adversaires ont ensuite échangé des breaks dans les deux premiers jeux de deuxième manche, puis Norrie a mené 2-1, mais Nadal s'est alors détaché en remportant quatre jeux consécutifs. Breaké sur son service pour le gain du match, il n'a pas laissé sa seconde chance passer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tennis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.