Cet article date de plus de deux ans.

JO 2022 : Shiffrin encore au tapis, Trespeuch et Pereira de Sousa bien lancées... Ce que vous avez raté cette nuit

Les snowboardeuses tricolores ont entamé leurs JO dans la nuit de mardi à mercredi en snowboard cross, pendant que Mikaela Shiffrin connaissait un nouvel accroc en slalom.

Article rédigé par Adrien Hémard-Dohain, Vincent Daheron, franceinfo: sport - De nos envoyés spéciaux à Zhanghjiakou
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
La Française Chloé Trespeuch lors de l'épreuve de snowboard cross des Jeux de Pékin, le 9 février 2022. (MARCO BERTORELLO / AFP)

Un début de journée assez calme du côté de Pékin marqué par un nouveau coup de tonnerre en ski alpin féminin : l'abandon de Mikaela Shiffrin lors de la première manche du slalom. Mais également par l'entrée en lice de Chloé Trespeuch et Julia Pereira de Sousa Mabileau en snowboard cross pour le camp français. Le Norvégien Birk Ruud a quant à lui survolé la concurrence en big air.

Ski alpin : Shiffrin out, Vlhova dans le coup en slalom

La foudre a encore frappé la piste de slalom de Yanqing. Après son abandon retentissant lors de la 1re manche de slalom géant lundi, Mikaela Shiffrin a remis ça mercredi 9 février lors de la manche inaugurale du slalom. Attendue au tournant, l'Américaine est sortie de sa trajectoire dès les premiers piquets. De quoi laisser le champ libre à sa meilleure ennemie Petra Vlhova, même si la Slovaque, souvent brillante en 1re manche cette saison, ne termine que 8e provisoire à sept centièmes de la tête de course.

La Française Nastasia Noens a réussi à terminer son slalom mais ne pourra pas prétendre à une place sur le podium en arrivant à 2,51 de la leader Lena Duerr.
Slalom (F) : Nastasia Noens termine à +2,51 de la première place La Française Nastasia Noens a réussi à terminer son slalom mais ne pourra pas prétendre à une place sur le podium en arrivant à 2,51 de la leader Lena Duerr.

Partie avec le dossard 1, l'Allemande Lena Dürr a créé la surprise en signant le temps de référence. Seule la Suissesse Michelle Gisin, apparue très à l'aise, a réussi à tutoyer son chrono, échouant à trois dixièmes. Sacrée lundi en slalom géant, la Suédoise Sara Hector est provisoirement troisième à 0''12. Un doublé est donc tout à fait possible pour celle qui n'a jamais fait de podium dans cette discipline, et qui pointe au 9e rang du classement de la coupe du monde de slalom. La seule Française en lice, Nastasia Noens, est pour le moment 4e avant une seconde manche lors de laquelle elle a promis de se lâcher. Réponse dès 6h45. 

Ski acrobatique : Birk Ruud en or en big air

Au lendemain de la médaille d'argent de Tess Ledeux en big air, c'était au tour des hommes de s'élancer sur le superbe jump de Shougang. Après la victoire d'Eileen Gu chez les femmes, c'est le Norvégien Birk Ruud (21 ans) qui est devenu le premier champion olympique de ski big air avec un total de 187,75 points. Il devance assez nettement l'Américain Colby Stevenson (183 pts) et le Suédois Henrik Harlaut (181 pts).

Avec deux sauts remarquables, Birk Ruud est sacré champion olympique avant son troisième durant lequel il a fait le show.
Big Air (H) : le merveilleux saut avec le drapeau norvégien dans les mains du champion olympique Birk Ruud Avec deux sauts remarquables, Birk Ruud est sacré champion olympique avant son troisième durant lequel il a fait le show.

Logique, puisque le Norvégien a donné le ton en réalisant le trick le mieux noté d'entrée avec un switch left triple 1980 récompensé d'un 95,75. Déjà assuré d'être médaillé d'or avant le dernier run, Birk Ruud s'est permis d'effectuer son dernier saut avec le drapeau norvégien à la main. Vainqueur des deux derniers petits Globes de cristal de la discipline, le Norvégien a tenu son rang. Au contraire du champion du monde 2021, le Suédois Oliwer Magnusson, quatrième.

 Snowboard cross

Les Françaises du snowboard cross lançaient leur compétition, cette nuit, avec les runs en solitaire permettant de déterminer le tableau des huitièmes de finale. Julia Pereira de Sousa Mabileau (20 ans), plus jeune médaillée française des jeux d'hiver avec l'argent à Pyeongchang en 2018, s'est classée sixième (sur 32 partantes), juste devant Chloé Trespeuch. La médaillée de bronze à Sotchi en 2014 et deuxième du classement général de la Coupe du monde a pris la huitième place.

Les deux autres Tricolores, Manon Petit-Lenoir et Alexia Queyrel ont réalisé respectivement le 12e et le 21e chrono. Charlotte Bankes, la Franco-britannique, a pris la deuxième place pour ses premiers Jeux sous la bannière britannique. Elle concourait pour la France en 2014 (17e) et en 2018 (7e) avant de rejoindre la Grande-Bretagne cette même année. Début des huitièmes à 7h30 (heure française).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.