JO 2022 : Mathieu Faivre prend le bronze en slalom géant, Marco Odermatt sacré champion olympique

Champion du monde en titre, Mathieu Faivre s'est offert la médaille de bronze lors du slalom géant des JO de Pékin 2022.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Zhangjiakou - Adrien Hemard - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Mathieu Faivre lors du slalom géant des Jeux olympiques de Pékin, le 13 février 2022. (JEFF PACHOUD / AFP)

Mathieu Faivre est un homme des grands rendez-vous. Un an après ses deux médailles d'or aux Mondiaux, le Niçois est allé chercher la médaille de bronze en slalom géant aux JO de Pékin. Champion du monde de la discipline, le skieur de Nice n'a rien pu faire face au favori Marco Odermatt, en or, et à la surprise slovène Zan Kranjec. Alexis Pinturault et Thibaut Favrot sont cinquièmes ex-æquo.

La neige retarde la fête

Avant ce sacre, Mathieu Faivre et les autres partants de cette seconde manche ont dû patienter un long moment, après le report du départ de plus d'une heure, à cause des chutes de neige intenses depuis cette nuit sur Yanqing. "Qu’est-ce que ça a été long. Ça a été une très longue journée, une longue semaine dans cette atmosphère olympique. Il y avait toujours la course, le petit stress, la boule au ventre en arrière-plan", a d'ailleurs soufflé Mathieu Faivre dans l'aire d'arrivée, tout juste bronzé.

Après une première manche incroyablement serrée (dix coureurs en une seconde) sous la neige, la seconde s'est déroulée dans de meilleures conditions sur la piste fraîchement damée de Yanqing. Et alors que ce géant se cherchait un patron, Alexis Pinturault a un temps pris les commandes, en sortant la manche qu'il pouvait dans son état, lui qui souffre toujours de l'épaule.

"Malgré les conditions, j’arrive à serrer les dents, à être à peu près dans la bagarre avec mes armes. Ce ne sont pas les armes pour les avant-postes, mais aux Jeux il faut toujours donner le maximum."

Alexis Pinturault

Mais le Français – rejoint au temps par un autre Tricolore, Thibaut Favrot, surprise de la première manche – a vite laissé les commandes à Zan Kranjec. Le Slovène a signé une manche exceptionnelle qui lui a permis d'être l'invité surprise de ce podium olympique, avec une médaille d'argent inattendue. Seul le grand favori du jour, l'ogre Marco Odermatt (leader de la Coupe du monde), l'a devancé. Après ses échecs en vitesse, le Suisse retrouve ainsi le sourire.

Champion du monde en titre, Mathieu Faivre a, lui, fait honneur à son statut. Parti très fort, le Niçois a assuré l'essentiel sur une neige de plus en plus difficile pour accrocher le podium et ainsi s'offrir une première médaille olympique. Faite de bronze, elle vient garnir le palmarès d'un homme qui commence à se faire une spécialité des grands rendez-vous. Car en Coupe du monde, Faivre était à la peine depuis le début de saison. Mais ça, c'était avant de confirmer qu'il est bien un des géants actuels de sa discipline.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ski alpin aux JO d'hiver 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.