Pékin 2022 : la flamme olympique transmise aux organisateurs chinois sur fond de contestations

Les Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022 auront lieu entre le 4 février et le 20 février.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Président du comité olympique hellénique Spyros Kapralos a donné une lanterne contenant la flamme au vice-président du comité d'organisation Pékin-2022 Yu Zaiqing, le mardi 19 octobre 2021. (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)

C'est un nouveau pas vers les Jeux Olympiques de Pékin 2022. Le mardi 19 octobre, la flamme olympique a été transmise aux organisateurs chinois à Athènes, alors que la veille, la flamme olympique avait été allumée sur le site antique d'Olympie.

Le président du comité olympique hellénique Spyros Kapralos a donné une lanterne contenant la flamme au vice-président du comité d'organisation Pékin-2022 Yu Zaiqing lors d'une cérémonie organisée au Stade panathénaïque. "La flamme olympique va voyager jusqu'à la Grande Muraille et à travers d'autres parties de la Chine, apportant avec elle la lumière de la paix et de l'amitié", a déclaré Yu Zaiqing lors de cette cérémonie retransmise par le Comité internationale olympique (CIO). "La Chine a pour ambition d'organiser des Jeux sûrs et splendides", a-t-il ajouté.

Des manifestants appellent au report des JO

En marge de ces cérémonies, des activistes opposés à la tenue des Jeux olympiques d'hiver à Pékin en 2022, notamment ouïghours et tibétains, ont exhorté le Comité olympique international (CIO) à reporter l'événement, peu avant la réception par les hôtes chinois de la flamme olympique à Athènes.

"C'est du sport-blanchiment. Il n'y a aucune raison légitime d'accueillir les Jeux pendant un génocide", a déclaré Zumretay Arkin, responsable du Congrès mondial ouïghour, lors d'une conférence de presse dans la capitale grecque. "C'est sûr qu'il y aura des protestations (en Chine) de la part des Ouïghours, des Tibétains", a affirmé Zumretay Arkin, qui dit être sans contact de sa famille depuis 2017. Selon elle, cette campagne "visant à mettre en lumière les différents abus" du régime chinois est plus forte que celle de 2008 contre les JO d'été de Pékin, car elle rassemble "les communautés ouïghoures, les communautés de Hong Kong, les communautés tibétaines, mongoles du Sud, chinoises et taïwanaises".

Quelque 2.900 sportifs, représentant environ 85 comités olympiques nationaux, doivent participer aux prochains Jeux d'hiver, du 4 au 20 février 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Pékin 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.