Cet article date de plus d'un an.

Paris 2024 : rencontre avec Earvin Ngapeth, champion olympique en titre de volley-ball

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Mardi 14 mars, nous sommes à 500 jours du début des Jeux olympiques de Paris. À cette occasion, le journaliste Samuel Ollivier a rencontré Earvin Ngapeth, champion olympique de volley-ball aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, pour parler des Jeux de Paris 2024.
Paris 2024 : rencontre avec Earvin Ngapeth, champion olympique en titre de volley-ball Mardi 14 mars, nous sommes à 500 jours du début des Jeux olympiques de Paris. À cette occasion, le journaliste Samuel Ollivier a rencontré Earvin Ngapeth, champion olympique de volley-ball aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, pour parler des Jeux de Paris 2024. (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - S.Ollivier, O.Delarue, T.Nivière, T.Sornin, R.Balaguer
France Télévisions
France 2
Mardi 14 mars, nous sommes à 500 jours du début des Jeux olympiques de Paris. À cette occasion, le journaliste Samuel Ollivier a rencontré Earvin Ngapeth, champion olympique de volley-ball aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021, pour parler des Jeux de Paris 2024.

Présent sur le plateau du 8 Heures, mardi 14 mars, le journaliste Samuel Ollivier revient sur le palmarès du joueur de volley-ball Earvin Ngapeth. Il a été sacré champion olympique avec l'équipe de France en 2021, champion d'Europe en 2015, et a remporté la Ligue des nations à trois reprises en 2015, 2017 et 2022.

"C'est le rendez-vous d'une vie"

Samuel Ollivier a rencontré Earvin Ngapeth, notamment pour parler des prochains Jeux olympiques (JO) à Paris en 2024, dont nous sommes, mardi 14 mars, à 500 jours du départ. "Ça approche à grands pas. 500 jours, c'est demain pour un sportif", a déclaré Earvin Ngapeth. "C'est le rendez-vous d'une vie, c'est le rendez-vous d'une carrière, donc hâte d'y être", a-t-il ajouté. Par rapport aux JO de Tokyo (Japon), il y aura du public aux JO de Paris. Le public était en effet absent au Japon en raison du Covid-19. "Le public devient presque deux ou trois joueurs en plus contre l'adversaire, et donc c'est sûr que c'est quelque chose qui va énormément nous aider", a estimé Earvin Ngapeth.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.