Paris 2024 : à la découverte des secrets du forgeron des Jeux

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Paris 2024 : à la découverte des secrets du forgeron des jeux
Article rédigé par France 2 - M. Manière, B. Poulain, L. Marques, D. Chevalier
France Télévisions
France 2
Dans la Loire, une forge s'occupe de créer 90% des épées pour les escrimeurs des Jeux olympiques. Les deux français Romain Canonne et Alexandre Bardenet s'y sont rendu pour choisir leurs lames en exclusivité.

Dans une zone industrielle de la Loire se cache une entreprise à la pointe, qui tourne à plein régime. Une forge qui fabrique les lames des escrimeurs du monde entier. Pour y parvenir il existe une cinquantaine d'étapes. Certaines sont tenues secrètes, d’autres se font sur des machines qui datent parfois d’un siècle. Avec ses lames, Romain Canonne a remporté l’or à Tokyo, Alexandre Bardenet rêve de l’imiter. Ce jour-là, les deux épéistes ont traversé la France pour venir choisir leurs futures lames olympiques. Romain Canonne tombe vite sous le charme. Pour lui, une lame nerveuse est une lame qui se plie et retrouve sa forme initiale en un clin d'œil. "Quand tu fais du haut niveau, tu vas chercher la pépite", explique le champion.

Un processus minutieux

Si l'entreprise fournit 90% des escrimeurs des Jeux, les Français sont les seuls à pouvoir venir les choisir dans l'atelier. Le savoir-faire de cette usine allie une haute technologie qui doit rester confidentielle et des techniques ancestrales. Tout commence par un bout d’acier, qui est ensuite étiré puis chauffé à 1 100ºC. La lame passe ensuite dans une vieille machine pour lui donner une forme parfaite. Mais la différence se fait surtout à cette étape cruciale et minutieuse appelée le dressage. Romain Canonne compte bien sur sa nouvelle lame pour réitérer l’exploit à Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.