Vidéo JO 2021 - Natation : derrière l'intouchable Dressel, la résurrection de Florent Manaudou

Publié
L'argent autour du cou, Florent Manaudou vit cette médaille comme une véritable résurrection. Après une parenthèse de plus de deux ans, le Français retrouve les sommets.
Article rédigé par
France Télévisions

Dans un rôle d’outsider avant la finale, le nageur français a réussi à décrocher la troisième médaille olympique de sa carrière sur 50m nage libre. 

L'argent autour du cou, Florent Manaudou a vécu cette médaille d’argent, décrochée dimanche 1 août sur 50m nage libre, comme une véritable résurrection. Après une parenthèse de plus de deux ans, le Français a retrouvé les sommets et seul Caeleb Dressel, sacré pour la quatrième fois à Tokyo avec le record olympique à la clé en 21''07, a été plus rapide que le Français dans le bassin japonais. 

Tout en haut de l'Olympe à Londres en 2012, et vice-champion olympique en 2016 à Rio, le Français a donc inscrit son nom au palmarès de la distance pour la troisième fois consécutive, devenant ainsi le deuxième nageur de l'histoire à faire preuve d'une telle régularité sur le 50 m nage libre. Un prouesse encore plus dantesque quand on sait que le nageur a complètement délaissé la natation pendant trois ans pour se consacrer au handball. 

Dernière danse à Paris 2024 ? 

L'objectif japonais rempli, celui qui fêtera ses 31 ans en novembre prochain se projette sur son ultime défi, chez lui : "Je veux faire les Jeux olympiques dans mon pays et on verra pour la médaille". Une annonce qui place Paris 2024 comme son ultime défi. Une manière aussi, pour Florent Manaudou, de devenir le plus grand spécialiste du 50 mètres nage libre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Natation aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.