Vidéo JO 2021 - Décathlon : décevant au lancer du disque, Kevin Mayer ne réussit pas à revenir sur Damian Warner

Publié Mis à jour
Kevin Mayer réalise une marque à 48.08 m, loin de sa meilleure performance. Le Français se rapproche tout de même du podium et compte désormais 108 points de retard sur Pierce Lepage, troisième.
Article rédigé par
France Télévisions

Loin de son meilleur niveau au lancer du disque, le Français a sûrement dit adieu au titre olympique dans la nuit de mercredi à jeudi mais reste en course pour un podium à Tokyo.

Après s'être rassuré sur 110 mètres haies plus tôt, jeudi 5 août, Kevin Mayer n'a pas profité de l'épreuve du lancer du disque pour refaire son retard sur le podium du décathlon des Jeux olympiques de Tokyo. Avec un meilleur jet mesuré à 48,08 mètres (le premier à 46,59 m et le troisième non mesuré), le Français a signé la 6e meilleure performance de l'épreuve, loin de sa meilleure marque, fixée à 52,38 mètres en juin 2018.

Alors qu'il avait de quoi refaire une partie de son retard le séparant du leader Damian Warner, il a concédé 13 points de plus au Canadien, qui a jeté à 48,67 mètres. Au terme des sept premières épreuves du concours, Kevin Mayer est quatrième au classement général, à 453 points de Warner. S'il a peut-être dit adieu à la médaille d'or, l'écart s'est un peu réduit par rapport à ses adversaires actuellement sur le podium : Ashley Moloney (2e, 6359 points) et Pierce Lepage (3e, 6265 points).

L'or hors de portée, son record du monde menacé

Mayer affiche un total de 6157 points - à 108 du podium - avant les trois dernières épreuves, que sont le saut à la perche (5h45), le lancer de javelot (12h15) et le 1500 mètres (14h40). Il est en retard de 65 points sur ses temps de passage par rapport aux Jeux de Rio en 2016, où il avait décroché l'argent. En revanche, Damian Warner est lui en avance de 158 points sur le record du monde établi par Mayer en 2018.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.