JO 2021 - Handball : les Bleus achèvent la phase de groupes par une défaite face à la Norvège

Déjà qualifiée pour le tour suivant, l’équipe de France s’est inclinée dimanche face aux Norvégiens (29-32). Les Bleus affronteront Bahreïn en quarts de finale mardi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Ludovic Fabregas face à la Norvège aux Jeux olympiques de Tokyo, le 1er août (FRANCK FIFE / AFP)

Il s'agissait d'un match sans enjeu, mais la défaite fait quand même tâche. Déjà qualifiée pour les quarts de finale des Jeux olympiques, l'équipe de France s'est inclinée dimanche 1er août face à la Norvège (32-29), dans le stade national de Yoyogi, au terme d'une rencontre serrée. Après avoir remporté leurs quatre premiers matchs de la compétition, les Bleus de Guillaume Gille espéraient terminer de la meilleure des manières ce premier tour.

Il n'en a rien été face à des Norvégiens solides. On se gardera évidemment de tirer des conclusions hâtives de ce match, car l'équipe de France était assurée avant la rencontre de terminer première de son groupe et que le sélectionneur en a profité pour faire tourner son effectif. Mais les Bleus repartent de ce match avec quelques bobos. D'abord aux corps avec la blessure de Timothey N'Guessan au mollet au bout de quelques secondes de jeu et le coup reçu par Hugo Descat en fin de match. Des blessures dont il faudra connaître la gravité dans les heures à venir.

Vincent Gérard repousse les assauts norvégiens

Des blessures au moral ensuite, car tout semblait fonctionner à merveille pour les Bleus depuis le début de la compétition, avec notamment une victoire de prestige vendredi face aux doubles champions d'Europe espagnols (36-31). Ce dimanche, les Français ont passé leur match à courir derrière les Norvégiens au score. Jamais distancés à plus de trois buts, les joueurs tricolores ont semblé marqués physiquement et n'auront pris l'avantage que quelques minutes en seconde période. Avant de lâcher la main définitivement à leurs adversaires.

La première défaite de l'équipe de France de handball masculine. Les Bleus, déjà qualifiés avant la rencontre se sont inclinés 32-29 face à la Norvège.


Prochain rendez-vous face à Bahreïn en quarts, mardi.

Pourtant, Vincent Gérard avait maintenu les siens dans le match, sortant les quatre tentatives à sept mètres des Norvégiens et réalisant plusieurs autres arrêts décisifs en première période. Le gardien tricolore a ensuite été remplacé dans le deuxième acte par Yann Genty, moins en réussite face aux artilleurs norvégiens. Au coude à coude jusque dans les derniers instants de la rencontre, les Bleus ont vu Nedim Remili buter sur le gardien norvégien dans la dernière minute de jeu, au moment où se jouait le résultat du match.

"Le problème, ce sont les blessés"

Au coup de sifflet final, le staff des Bleus apparaissait inquiet au bord du parquet du stade national Yoyogi en raison des coups reçus par N'Guessan et Descat. Tout comme Valentin Porte, capitaine de l'équipe de France, à l'issue de la rencontre : "On est inquiets. Le score, ce n'est pas très grave, on savait que ça n'avait pas d'incidence en cas de victoire ou de défaite, mais on avait à cœur de gagner. Le problème, ce sont les blessés. On ne connaît pas la gravité (des blessures) mais ce n'est jamais bon. On va aller voir ça, faire des examens et on verra tout ça demain."

Déjà qualifiés pour les quarts de finale du tournoi, les Français s'inclinent face à une équipe norvégienne plus réaliste (29-32). Découvrez la réaction du capitaine de l'équipe de France, Valentin Porte.

Alors que se profile un quart de finale abordable mardi face à Bahreïn, les Bleus vont avoir 48 heures pour se reposer et tenter de remettre sur pied les deux blessés du jour. Car les solutions sur le banc ne sont pas légion. Il en va des espoirs français de médaille pour une équipe qui reste sur de l'argent en 2016 et l'or en 2008 et 2012.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.