JO 2021 - Escrime : Enzo Lefort, entre carton rouge et comédie adverse, la fin d'un rêve de médaille

Le Français s'est incliné face au champion olympique en titre, l'Italien Daniele Garozzo, lundi à Tokyo au terme d'un duel haché.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Enzo Lefort face à Daniele Garozzo, en quart de finale de l'épreuve de fleuret des Jeux olympiques de Tokyo, le 26 juillet 2021. (FABRICE COFFRINI / AFP)

Présent dans le top 3 mondial sur les trois dernières années et champion du monde de fleuret en 2019, Enzo Lefort était l'une des belles chances de médaille dans le clan tricolore, aux Jeux olympiques de Tokyo. Le scénario de son quart de finale, lundi 26 juillet, a jeté ses ambitions aux orties.

Le Français risque de refaire pendant un petit moment dans sa tête ce combat. Battu 15-10 par le champion olympique en titre, Daniele Garozzo, il a été confronté à un arbitrage sévère et à un adversaire qui a multiplié les temps morts. Jamais l'escrimeur tricolore n'a pu trouver le bon rythme.

>> Suivez en live la troisième journée d'épreuves à Tokyo

Lefort voit rouge

Il n'aura pas fallu longtemps pour voir Enzo Lefort en difficulté dans ce choc au sommet face à l'Italien, couronné à Rio en 2016. Sanctionné par l'arbitre d'un carton rouge (qui offre une touche de pénalité à l'adversaire) alors qu'il était mené 5-2, le Guadeloupéen a dû se battre avec les avertissements toute la partie.

"Pour moi c'est un fait de match anodin, je le vois partir devant, il s'abaisse très bas et vient poser sa tête contre moi...", a-t-il expliqué après la rencontre. Dans le même temps, Garozzo a semblé jouer sa plus belle Commedia dell'arte en multipliant les pauses : une fois pour un souci à la main, une autre pour une crampe à la jambe, une nouvelle fois pour remettre son lacet... Une gestion du temps et du tempo qui a compliqué d'autant plus la remontée du fleurettiste tricolore.

Au final, les trois cartons rouges reçus lui coûteront trois points de pénalité, que Lefort n'a jamais pu remonter. "Mon adversaire s'est adapté par rapport à cela, analysait le Français. Il faut reconnaître qu'il a su me bloquer sur mes points forts. J'ai essayé de changer de stratégie, de travailler, de varier les tempos mais je ne suis pas parvenu à le faire. Ensuite ça s'est joué à des détails, des touches au corps à corps, c'est dommage".

Enzo Lefort revient sur son élimination polémique face au champion olympique italien Daniele Garozzo en quart de finale du fleuret.

Il va désormais tenter de décrocher l'or par équipes (dimanche 1er août à partir de 2 heures du matin, heure française), après l'argent décroché à Rio en 2016.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.