Cet article date de plus de deux ans.

JO 2022 : à 41 ans, le skieur français Johan Clarey décroche la médaille d'argent en descente

Pour sa quatrième participation aux Jeux, Johan Clarey s'offre sa première médaille olympique.

Article rédigé par Adrien Hémard-Dohain - De notre envoyé spécial à Zhangjiakou
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Johan Clarey exulte à l'arrivée de la descente olympique des Jeux de Pékin, le 7 février 2022. (JOE KLAMAR / AFP)

Le Benjamin Button du ski mondial a encore frappé ! Déjà plus vieux médaillé mondial depuis sa deuxième place aux Mondiaux d'Are en 2019, Johan Clarey a remis ça, lundi 7 février, aux Jeux olympiques de Pékin. A 41 ans, le doyen de l'équipe de France de ski alpin a dompté la piste olympique de descente de Yanqing pour aller chercher une magnifique médaille d'argent. 

C'est la première médaille de sa carrière en quatre participations aux Jeux. Et la deuxième pour les Bleus à Pékin. Sur le podium, Johan Clarey est accompagné du vainqueur suisse Beat Feuz et de l'Autrichien Matthias Mayer. Il explose au passage le record du médaillé le plus âgé en ski alpin, jusqu'ici détenu par l'Américain Bode Miller qui avait 36 ans lorsqu'il avait remporté le bronze du super-G en 2014.

Parti avec le dossard 19, le skieur de Tignes a fait parler son expérience pour dompter une piste qui a envoyé quelques candidats au tapis parmi les premiers partants, dont l'Allemand Dominik Schwaiger, sévèrement tombé sur l'épaule gauche. Inspiré par la belle manche de Matthieu Bailet, offensif et longtemps dans le coup, Johan Clarey a décollé dès les premières courbes, passant en tête sur les premiers temps de passage face au chrono canon du vainqueur final Beat Feuz.

"J'ai vraiment tout mis. Je suis épuisé après cette semaine. Quand vous poussez fort, il y a forcément des petites fautes. C’est plutôt des fautes de vitesse qu’autre chose. Je suis super content de la manière."

Johan Clarey, vice-champion olympique de descente

à franceinfo: sport

 

Même s'il a concédé du temps sur la fin de la piste, Johan Clarey a tenu tête à un autre grand favori, Matthias Mayer. De quoi s'offrir une première médaille olympique à 41 ans. "Je n’ai pas fait la course avant la course, pour une fois je suis resté très calme. J’ai perdu très peu d’énergie. Le podium est joli, il y a un champion olympique et le meilleur descendeur autour de moi", savourait le tout nouveau médaillé d'argent au micro de France Télévisions.

Incroyable performance du Français Johan Clarey. À 41 ans, il décroche la médaille d'argent au terme d'une descente de folie !
Descente hommes : le Français Johan Clarey médaillé d'argent Incroyable performance du Français Johan Clarey. À 41 ans, il décroche la médaille d'argent au terme d'une descente de folie !

Tout heureux d'avoir autour du cou "autre chose qu'une collection de pin's", le Tignard peut savourer son heure de gloire tardive. Dans son sillage, les autres Bleus n'ont pas démérité. Matthieu Bailet (27e) avait bien donné le ton, auteur d'une première partie de course supersonique, avant de commettre une grosse faute. Le Niçois était très ému après sa course, essayant toutefois de garder le sourire.

Le Français Matthieu Bailet est revenu sur sa course au micro de France Télévisions. Très ému, le Français s'est dit heureux d'avoir disputer cette compétition.
Descente hommes : l'émotion de Matthieu Bailet après sa course Le Français Matthieu Bailet est revenu sur sa course au micro de France Télévisions. Très ému, le Français s'est dit heureux d'avoir disputer cette compétition.
 

Matthieu Bailet termine juste derrière Blaise Giezendanner (26e). A noter la belle course de Maxence Muzaton (11e). Chez les favoris, c'est la douche froide pour Aleksander Kilde (5e) et Marco Odermatt (7e).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.