Cet article date de plus de deux ans.

JO 2022 : de l'argent pour Johan Clarey en descente, Tessa Worley et Tess Ledeux en piste… Ce que vous avez raté cette nuit

Slalom géant, big air et descente étaient notamment au programme lundi.

Article rédigé par Adrien Hémard-Dohain - De notre envoyé spécial à Zhangjiakou
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Le descendeur français Johan Clarey après sa course aux Jeux olympiques de Pékin, le 7 février 2022, à Yanqing (Chine). (FRANCOIS-XAVIER MARIT / AFP)

C'était une nuit de ski, lundi, en Chine. "Enfin", ont peut-être dit certains descendeurs, privés de course dimanche à cause du vent. Dans une course mouvementée, Beat Feuz a maîtrisé une piste piégeuse pour s'offrir le titre olympique devant le vétéran français Johan Clarey. A 41 ans, il remporte la deuxième médaille du clan français.

Descente : Johan Clarey l'a fait ! 

Sous son casque doré, Johan Clarey a le sourire d'un skieur argenté. Après sa deuxième place à Kitzbühel en janvier, il réédite son exploit sur la descente des Jeux. Le skieur français de 41 ans remporte sa première médaille olympique en quatre participations. Il n'est devancé que d'un dixième par le Suisse Beat Feuz, nouveau champion olympique de la discipline grâce à son chrono en 1'42''69. L'Autrichien Matthias Mayer complète le podium.

Incroyable performance du Français Johan Clarey. À 41 ans, il décroche la médaille d'argent au terme d'une descente de folie !
Descente hommes : le Français Johan Clarey médaillé d'argent Incroyable performance du Français Johan Clarey. À 41 ans, il décroche la médaille d'argent au terme d'une descente de folie !

Clarey devient aussi le médaillé olympique le plus âgé en ski alpin. C'est la deuxième breloque pour la délégation française après celle obtenue en relais mixte de biathlon.

Slalom géant : Worley en embuscade, Shiffrin out

Il fallait se lever tôt pour assister à la première manche de slalom géant féminin ce lundi 7 février, avec un premier départ prévu à 3 heures du matin heure française. Même avec les yeux grands ouverts, on a eu du mal à croire à ce qu’on a vu à Yanqing avec deux abandons retentissants, ceux de l’Italienne Marta Bassino, gagnante de petit globe de cristal de la discipline la saison passée, et surtout de l’Américaine Mikaëla Shiffrin, tenante du titre et grande favorite à sa propre succession.

La porte-drapeau Tessa Worley a débuté timidement sa descente lors de la première manche. Pour le moment, la Française est à plus d'une seconde du premier temps.
Ski alpin : la première manche de Tessa Worley La porte-drapeau Tessa Worley a débuté timidement sa descente lors de la première manche. Pour le moment, la Française est à plus d'une seconde du premier temps.

Côté tricolore, Tessa Worley (7e) a assuré l’essentiel en allant au bout de sa première manche. Mais la Française pointe à une seconde du podium avant le début de la seconde manche à 07h30 (heure française) "Il fallait aller dans la vitesse. Je suis resté dans un faux rythme. Je suis déçue d’avoir de l’écart comme ça après la première manche, mais on ne lâche rien. En seconde manche, il faudra une grosse prise de risque, avoir une grande confiance en son ski", a reconnu la skieuse du Grand Bornand, avant de prévenir : "Tout est possible." En tête de la coupe du monde, la Suédoise Sara Hector a signé le meilleur temps de la première manche, devant l'Autrichienne Katharina Truppe et l'Italienne Federica Brignonne.

Big air : Tess Ledeux s'envole pour la finale

Le vol à destination de la médaille d’or se passe pour le moment à peu près sans turbulences pour Tess Ledeux. Si la Française n’a eu besoin que de deux sauts pour composter son ticket pour la finale du big air, mardi, à 3 heures, elle a chuté sur son troisième saut. Une glissade heureusement sans conséquences pour la Française, récente vainqueur des X-Games de la discipline et qui sera également attendue en slopestyle dès dimanche.

TESS LEDEUX PASSAGE SKI ACROBATIQUE

Après un premier saut très costaud qui a donné le ton avec une notation à 90,50, la skieuse de la Plagne en a gardé sous le pied sur sa deuxième tentative (80,50). Avec un total de 171 (on cumule les deux meilleurs sauts en big air), Tess Ledeux a terminé deuxième des qualifications derrière la Canadienne Megan Oldham (171,25). De quoi largement assurer sa place parmi les 12 finalistes, au sein desquelles figure évidemment la principale adversaire de Ledeux, la Chinoise Eileen Gu, 5e. Rendez-vous mardi dès 3 heures pour le décollage olympique.

Avec Hortense Leblanc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.