JO 2021 : Eliud Kipchoge reste le maître du marathon, les basketteuses américaines encore sacrées... Ce qu'il faut retenir de la nuit à Tokyo

Le Kenyan a régné sur la dernière épreuve d'athlétisme de ces Jeux de Tokyo, tout comme l'invincible Team USA, facilement victorieuse du Japon, dimanche matin. Côté français, il n'y a pas eu de miracle pour une médaille en cyclisme sur piste.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Brittney Griner (n°15) et les basketteuses américaines ont été sacrées championnes olympiques pour la 9e fois de leur histoire, dimanche 8 août. (ARIS MESSINIS / AFP)

C'était la dernière nuit de ces Jeux olympiques de Tokyo. En conclusion de la quinzaine, Eliud Kipchoge a sans surprise dominé le marathon, dimanche 8 août, pour conserver son titre acquis à Rio en 2016. Les basketteuses de Team USA en ont fait de même. Victorieuses du Japon, elles ont remporté l'or olympique pour la septième fois consécutive.

Athlétisme : Eliud Kipchoge roi sans concurrence du marathon

La chaleur de Sapporo a une nouvelle fois fait souffrir bon nombre d'athlètes. Sur le marathon hommes, pas moins de 29 participants ont abandonné, éreintés, parmi lesquels le champion olympique 2012 Stephen Kiprotich ou encore Amos Kipruto et Shura Kitata qui figuraient dans les favoris. S'il y en a bien un qui n'a pas souffert, c'est le roi du marathon Eliud Kipchoge qui est devenu le troisième marathonien à conserver son titre. Champion olympique en titre et recordman du monde, le Kényan s'est détaché irrémédiablement après 30 kilomètres de course pour finir en solitaire avec un temps de 2h08'38'', soit 1'20'' d'avance sur le Néerlandais Abdi Nageeye et le Belge Bashir Abdi.

Le Français Morhad Amdouni a longtemps tenu tête au peloton des leaders mais a craqué quelques mètres seulement avant l'offensive de Kipchoge. Il a peiné en fin de course, se laissant même dépasser par son compatriote Nicolas Navarro, pourtant 47e à mi-course, qui a terminé 12e (+ 4'12''). Amdouni a fini 17e (+ 4'55'') tandis que le troisième Tricolore Hassan Chahdi a passé la ligne en 45e position (+ 10'02'').

Le recordman du monde de la distance termine premier de ce marathon olympique en 2'08''38. Il devance le Néerlandais Abdi Nageeye et le Belge Bashir Abdi.

Basket : les Américaines au 7e ciel

Invincibles. Encore plus impressionnantes que leurs compatriotes masculins, les Américaines ont écrit une nouvelle ligne de leur légende olympique. En venant à bout tranquillement des Japonaises (90-75), tombeuses de la France en demi-finale, Team USA version féminine a été sacrée pour la 7e fois de suite aux Jeux olympiques. Les coéquipières de Brittney Griner (30 points à 14 sur 18 aux tirs) n'ont tout simplement plus perdu lors d'un tournoi olympique depuis les Jeux de Barcelone en 1992 où elles n'avaient pris "que" la médaille de bronze. 

Cyclisme sur piste : pas de miracle pour les Français

Il n'y aura pas de troisième médaille pour l'équipe de France de cyclisme sur piste. En keirin, chez les hommes, Rayan Helal n'a pas réussi à se hisser jusqu'en finale, prenant la 5e place de sa demi-finale après avoir été gêné par une vague d'un adversaire. Il avait pourtant montré de belles choses en quarts, en compagnie de la légende du vélo sur piste, Jason Kenny, encore titré et qui a remporté sa 7e médaille d'or aux JO (4 individuelles et 3 par équipes) depuis Pékin 2008.

Rayan Helal ne sera pas médaillé sur le keirin ! Cinquième de sa demi-finale après avoir été gêné par une vague en fin de course, il disputera la finale de classement.

Chez les femmes, plus de peur que de mal pour la Française Clara Copponi. 5e de la course à l'Américaine, la native d'Aix-en-Provence, a été prise dans une très violente chute lors de la deuxième épreuve de l'omnium, la course tempo. À la suite d'un déséquilibre de l'Italienne Elisa Balsamo, pas moins de neuf cyclistes, ainsi qu'une commissaire de la course évacuée sur civière, sont tombées à pleine vitesse. Finalement, vaillante, Copponi, qui a même réussi à remporter la course à élimination, est remontée sur le vélo pour arriver au bout de l'omnium où elle a terminé à une très honorable 8e place.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques d'hiver 2022 de Pékin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.