Ligue 1 : Marseille enchante puis déchante contre Bordeaux

Les Phocéens menaient deux buts à zéro à la pause avant se faire remonter au score face aux Girondins.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Payet a marqué le deuxième but marseillais face à Bordeaux. (SYLVAIN THOMAS / AFP)

C'est un fil rouge qui commence à se dessiner lors de chaque rencontre de l'Olympique de Marseille. Peu importe le résultat, le spectacle est rarement absent comme lors des années Gerets ou durant l'unique saison sous les ordres de Marcelo Bielsa. Désormais aux mains de Jorge Sampaoli, l'équipe phocéenne a une nouvelle fois montré à quel point elle était capable de tout face à Bordeaux dimanche 15 août comme contre Montpellier lors de la première journée.

Marseille d'attaque

Et pourtant, la soirée aurait pu virer au drame au bout d'une vingtaine de minutes lorsque Samuel Kalu s'est effondré juste avant un coup franc de Dimitri Payet. Un malaise vagal sera diagnostiqué par la suite alors que l'ombre de l'épisode de Christian Eriksen s'est emparé durant quelques minutes du Stade Vélodrome. Remplacé après être revenu à lui et étant même réapparu quelques instants sur le terrain, l'épisode a cependant mis un coup aux Bordelais.

C'est le moment choisi par le trio offensif recruté au mercato par l'OM pour faire parler son talent. Konrad comme déclencheur, Gerson en passeur et Ünder à la conclusion. Avant que Payet ne vienne marquer sur une action individuelle pleine de classe son troisième but de la saison. Du spectacle, du jeu, de l'envie, comme face à Montpellier, Marseille est capable du meilleur offensivement.

La défense phocéenne sans voix

Mais les hommes de Jorge Sampaoli sont aussi capables de s'éteindre complètement. Et comme face aux Héraultais, c'est en défense, que le bât a blessé. En sept minutes, Pembélé puis Oudin ont permis aux Girondins, pourtant loin d'espérer quoique ce soit avant la pause, d'égaliser et de faire trembler l'OM.

Que dire aussi de cette semelle de Leonardo Balerdi en fin de match pour un rouge direct ? Si l'OM concède finalement le match nul et limite la casse au vu de la deuxième période, l'équilibre est encore fragile pour pouvoir garder ce fil rouge et espérer titiller les sommets.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Football aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.