JO 2021 : l'accueil des médaillés au Trocadéro à Paris était "une folie, c'était dingue", raconte la vice-championne olympique Cécilia Berder

La vice-championne olympique de sabre par équipes a quitté Tokyo pour rentrer à Paris ce dimanche 1er août. Elle a apprécié l'ambiance de la cérémonie d'accueil des médaillés olympiques au Trocadéro par le public.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Cécilia Berder savoure sa médaille d'argent obtenue samedi 31 juillet à Tokyo, en sabre par équipes.  (CECILIA BERDER / RADIO FRANCE)

"C'était une folie, c'était inimaginable, c'était dingue !", a déclaré lundi 2 août sur franceinfo la vice-championne olympique de fleuret par équipes Cécilia Berder, que l’on retrouve chaque semaine sur franceinfo dans En route vers Paris 2024. Elle est de retour en France et après la cérémonie d'accueil des médaillés olympiques au Trocadéro par le public. "On avait vraiment l'impression d'être des rockstars", ajoute t-elle.

franceinfo : cet accueil au Trocadéro, on imagine que c'est beaucoup de joie à partager pour vous ?

Cécilia Berder : C'était une folie, c'était inimaginable, c'était dingue ! Entre les enfants qui avaient les yeux pleins d'étoiles et les mamies qui nous remerciaient, et nous disant "vous nous avez fait du bien,", ça m'a vraiment touché parce que c'était au-delà d'un bravo qui est déjà énorme.

"J'avais vraiment envie de faire un saut de l'ange, de dire "Allez les gars, vous me portez !"

Cécilia Berder

à franceinfo

Ces gens qui vous saluent, qui sont vraiment heureux d'approcher cette médaille et de vous approcher, ça vous étonne ?

On ne s'attendait pas du tout à ça. On avait vraiment l'impression d'être des rockstars." On s'attendait pas à une telle euphorie et c'était bon, vraiment, de se sentir un peu footballeur et de se dire "Ok, les gens sont contents d'avoir vu de l'escrime". Ça leur a plu et c'était bon, surtout que nos matches, j'en ai bien conscience, avaient lieu à 3h30 du matin pour les premières rencontres. Je me disais : "Il aura peut-être mes parents et mon copain qui vont regarder", mais non ! J'avais plein d'amis, même sur les réseaux sociaux, et les gens, ils regardaient vraiment ! On ne s'attendait pas à ça.

Cette médaille d'argent que vous avez là, parce que c'est une médaille par équipes, elle a une saveur particulière ?

Oui, et puis c'est ma première donc ça reste assez historique. Je pense aussi à toutes mes aînées qui n'en ont pas eu et celles qui n'ont pas pu faire ces Jeux olympiques. Je connais la rareté d'une médaille. Je suis revenue de Rio sans médaille et ça a été quelque chose qui a marqué ma carrière. Il faut imaginer le nombre de sportifs qui vont aux Jeux et qui reviennent sans médaille. Il y a des grands champions qui, aujourd'hui, n'ont pas eu de médaille. Je suis rentrée dans l'avion avec des athlètes qui me font rêver et qui n'avaient pas de médailles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Escrime aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.