Paris 2024 : Juliette Labous, Audrey Cordon-Ragot et Victoire Berteau sélectionnées pour les épreuves de cyclisme sur route

Le sélectionneur de l'équipe de France, Paul Brousse, a dévoilé le nom des trois coureuses qui s'engageront sur le chrono et l'épreuve en ligne cet été lors des Jeux olympiques de Paris.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Juliette Labous, Cédrine Kerbaol et Audrey Cordon-Ragot lors des championnats du monde de cyclisme sur route, le 8 août 2023 à Glasgow. (PICHON PATRICK / KMSP / AFP)

On connaît l'identité des trois coureuses qui défendront les couleurs françaises en cyclisme sur route lors des Jeux olympiques cet été à Paris. Le sélectionneur des Bleues, Paul Brousse, a dévoilé, mardi 28 mai, les noms des heureuses élues, à savoir Juliette Labous, Audrey Cordon-Ragot et Victoire Berteau.

Les deux premières seront en lice sur le contre-la-montre le 27 juillet ainsi que sur l'épreuve en ligne, le 4 août, que disputera également la dernière.

Les sélections de Juliette Labous, 25 ans, et Audrey Cordon-Ragot, 34 ans, ne faisaient guère de doute et les deux cheffes de file de l'équipe de France ont déjà repéré le parcours du chrono de 32,4 kilomètres, totalement plat, qui s'élancera de l'esplanade des Invalides.

Berteau préférée à Kerbaol, Muzic

Restait à attribuer la troisième place pour l'épreuve en ligne, convoitée aussi par des coureuses comme Cédrine Kerbaol, meilleure jeune du dernier Tour de France, Evita Muzic, cinquième de la Vuelta 2024 en mai, ou Clara Copponi, spécialiste de la piste.

C'est finalement Victoire Berteau, 23 ans, qui a eu le dernier mot. Championne de France en titre, la coureuse de l'équipe Cofidis est également susceptible d'être retenue pour les épreuves sur piste à partir du 5 août. La sélection sera annoncée le 28 juin.

"Victoire est indiscutable par rapport à ce qu'elle a prouvé depuis le début de l'année dans des courses de type flandriennes, ce qu'on va retrouver dans le final à Paris avec des routes étroites, des pavés et des petites bosses punchy. J'ai pris la meilleure Française sur route depuis le début de l'année sur ce type de parcours", a expliqué Paul Brousse.

La course en ligne passera, comme celle des hommes la veille, par la vallée de Chevreuse avant un circuit dans Paris comprenant la butte Montmartre. "Ce sera très atypique avec un peloton de 90, quatre coureuses maximum par nation, pas d'oreillettes, a précisé le sélectionneur des Bleues. Des multitudes de scénarios sont possibles et j'ai construit ma sélection en fonction. On n'est pas les favoris. Il va falloir être malins et opportunistes."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.