JO 2021 - Boxe : pour Brahim Asloum, "un juge n'a pas été compétent" lors du combat perdu par Samuel Kistohurry contre Duke Ragan

Le boxeur français s'est incliné, samedi matin, pour son entrée en lice chez les -57kg lors des Jeux olympiques de Tokyo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le Français Samuel Kistohurry, en bleu, face à l'Américain Duke Ragan, en rouge, lors du tournoi olympique de boxe des Jeux de Tokyo, le 24 juillet 2021. (FRANK FRANKLIN II / POOL / AFP)

Engagé en 16es de finale du tournoi olympique de boxe chez les -57kg, le Français Samuel Kistohurry s'est incliné aux points (trois juges à deux), samedi 24 juillet, face à l'Américain Duke Ragan. Une décision qui a attisé la polémique sur les réseaux sociaux, certains évoquant "un vol" manifeste alors que le natif de Pessac semblait avoir largement dominé la dernière reprise. Présent à la Kokugikan Arena ce matin, notre consultant Brahim Asloum, champion olympique à Sydney en 2000, apporte son éclairage.

Franceinfo:sport : Quelle est votre première impression après la défaite de Samuel Kistohurry que certains jugent très contestable ? Avez-vous compris la décision finale des juges ?

Brahim Asloum : Je dirais d'abord que ce n'est pas le plus grand vol que l'on ait vu, pour relativiser un peu. Samuel a mal démarré dans la première reprise, il a laissé l'avantage à son adversaire ce qui lui a permis d'empocher la victoire aux points sur les cinq juges. La première erreur est là. Ensuite, il revient mieux dans le combat, il gagne 3-2 la deuxième reprise et là où les juges ont été injustes, c'est que dans le troisième round, l'Américain n'a rien fait à part accrocher. Il aurait dû prendre un avertissement de la part de l'arbitre. Il y a eu un round chacun et celui du milieu, c'est Samuel qui l'a gagné. Donc oui, il y a une injustice mais encore une fois, ce n'est pas le plus gros des vols.

Comment expliquez-vous alors cette décision ? Est-ce que c'est le système de pointage qui a été défaillant ?

Non, ce n'est pas une question de pointage, c'est juste qu'il y a un juge qui n'a pas été compétent. On l'a vu, lors de la dernière reprise, Duke Ragan n'a rien fait. Rien. Je ne vois pas comment un des juges a pu lui donner la victoire. Après, c'est un combat qui était serré, l'Américain a bien joué sa carte. Si on était du côté américain, on ne gueulerait pas.

Est-ce que vous avez compris la réaction de Samuel après le combat ? Il y avait quand même de la frustration après une telle défaite...

Oui et c'est normal, tu es en compétition et tu es sorti par un boxeur qui est inférieur à toi techniquement. C'est normal d'avoir des regrets. Mais je pense que c'est surtout Samuel qui aura certains regrets quand il pourra visionner son combat. C'était un boxeur à sa portée. Si on fait abstraction du premier round dominé par l'Américain, dans la deuxième mais surtout la troisième reprise, il n'est pas arrivé à faire un pas de retrait et à retravailler avec son direct du bras avant. Il est resté sur la même position et la même tactique. Il aurait pu se faciliter le combat. Je suis dur peut-être, mais c'est aussi la réalité : tu es en compétition majeure, ne te laisse pas accrocher. C'est pour cela que dans ce tournoi olympique, il faut absolument gagner la première reprise. Il faut se mettre hors de danger. En gagnant le premier round, l'Américain a marqué l'esprit des juges et ils sont restés là-dessus. Après, c'était à Samuel de courir après le score et là tu n'es plus dans la stratégie.

Samuel Kistohurry

Plusieurs commentaires après le combat mentionnaient également le statut professionnel de son adversaire du jour, alors que la boxe aux JO était jusqu'à ces Jeux de Tokyo réservée aux amateurs...

Ragan est passé pro il y a un an donc on ne peut pas dire que c'est un grand pro. Et quand on voit la qualité de sa boxe, on s'interroge sur son statut mondial. Il a été vice-champion du monde 2017 et finaliste des Jeux panaméricains, ce qui lui a permis d'être bien classé au niveau du classement mondial mais ce n'est pas forcément représentatif. Je tenais aussi à rappeler, après avoir vu également quelques commentaires, que ce n'est pas l'association internationale de boxe amateur (Aiba) qui organise le tournoi olympique, c'est une commission qui a été créée par le Comité international olympique (CIO). C'est pour cela que c'est surtout l'incompétence du juge plus qu'autre chose selon moi. Les juges savent qu'ils sont très surveillés, ils savent que le CIO est derrière... Il n'y a pas de consignes. La seule consigne, c'est d'être juste et de bien faire son travail. J'ai lu beaucoup de choses mais il n'y a pas de manigances derrière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Boxe aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.