JO 2021 : les basketteuses françaises battent Porto Rico pour leur premier match de préparation

Les Françaises se sont facilement imposées, au Japon, face aux Portoricaines mardi dans un match de préparation aux JO.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les Françaises se sont imposées face à Porto Rico lors du premier match de préparation pour les Jeux olympiques, mardi 20 juillet. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Les Bleues sont lancées. L'équipe de France féminine de basket a dominé Porto Rico mardi 20 juillet à Oshino (Japon) pour son premier match de préparation en vue des Jeux olympiques (95-62).

Malgré un début de rencontre compliqué (menées 16-30 à la fin du premier quart temps), les coéquipières de Sandrine Gruda se sont reprises pour finalement maîtriser les Caribéennes, déjà largement battues lors du tournoi de qualification olympiques à Bourges en février 2020 (89-51).

"Nous n'étions pas prêtes, physiquement et mentalement, a souligné Valérie Garnier, la sélectionneuse des Bleues. C'est un bon rappel qu'au niveau mondial il faut démarrer les matches avec intensité. Si on fait le même quart-temps contre le Canada demain (mercredi) je ne suis pas sûr qu'on puisse revenir. (...) Peut-être avait-on besoin de cette alerte", a conclu la coach à la fin de la rencontre.

Le Canada avant les Jeux

Les vices-championnes d'Europe affronteront mercredi (7h, heure française) le Canada, toujours à Oshino, avant de rentrer au village olympique plus tard dans la semaine. Elles débuteront leur tournoi olympique contre le Japon mardi 27 juillet à 3 heures du matin.

Les Bleues enchaîneront contre le Nigeria le 30 juillet (10h20) et finiront contre les invincibles Américaines le 2 août (6h40). Elles doivent prendre l'une des deux premières places ou finir parmi les deux meilleurs troisièmes, sur trois, pour atteindre les quarts de finale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Basketball aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.