Paralympiques 2022 : enfin de l'or pour Benjamin Daviet, nouvelle déception pour Anthony Chalençon... Ce qu'il faut retenir de la journée

Benjamin Daviet a offert une nouvelle médaille d'or à la France en ski de fond, mercredi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le Français Benjamin Daviet (au centre) a remporté l'or sur le sprint du ski de fond, mercredi 9 mars. (Grégory Picout / France paralympique)

La France brille à Zhangjiakou. Benjamin Daviet a remporté le titre paralympique sur le sprint du ski de fond dans la catégorie debout, mercredi 9 mars, alors qu'Anthony Chalençon a terminé 4e dans la catégorie déficients visuels. La France compte désormais six médailles, dont quatre en or, ce qui la place au 4e rang du classement des nations. La journée a aussi été marquée par le 15e sacre paralympique de la légende canadienne Brian McKeever.

Ski de fond : Benjamin Daviet sacré sur le sprint

Elle est enfin à lui. Benjamin Daviet a remporté l'or paralympique mercredi sur l’épreuve du sprint du para ski de fond dans la catégorie debout. Le natif d'Annecy a ainsi décroché son quatrième titre paralympique en carrière, et son premier sur les Jeux de Pékin. C'est aussi son premier dans cette discipline.

Après une déception au para biathlon, Benjamin Daviet est récompensé. Le porte-drapeau de la délégation française a décroché la médaille d'or paralympique au sprint du para ski de fond (3'07"5), dans la catégorie assis, en devançant l'Allemand Marco Maier (3'08"08) et l'Ukraine Grygorii Vovchynskyi (3'09"3).
France 3

Le porte-drapeau de la délégation tricolore a ainsi assumé son statut et s'est, par la même occasion, enlevé une épine du pied. Alors que les premiers jours ont été compliqués pour le Savoyard sur le biathlon où il a terminé 6e sur la moyenne distance et 4e sur le sprint, il a enfin pu s'exprimer sur le ski de fond.

"Mes Jeux sont réussis. Le reste ne sera que du bonus. Je serai plus relâché pour la suite. C'est tellement de bonheur", a réagi ému au micro de France Télévisions Benjamin Daviet après sa victoire. L'athlète est encore engagé sur le 12,5 km de biathlon vendredi ainsi que sur le relais en para ski de fond (12,5 km) aux côtés d'Anthony Chalençon, samedi.

Ski de fond : désillusion pour Anthony Chalençon, 4e du sprint

L'autre Français engagé aujourd'hui sur les pistes de Zhangjiakou, Anthony Chalençon, a terminé au pied du podium sur le sprint du ski de fond, dans la catégorie déficients visuels. Après une bonne entame lors de la qualification puis de la demi-finale, le Français, double médaillé à Pyeongchang, a dû s'incliner en finale. La déception est immense pour le Tricolore, qui est déjà passé à côté de ses deux premières épreuves sur le biathlon, en terminant 9e sur le sprint et la moyenne distance. 

Grosse déception pour Anthony Chalençon au sprint dans la catégorie déficient visuel. Pourtant premiers des qualifications, le Français et son guide, Brice Ottonello, ont malheureusement échoué au pied du podium (+27''7). Mais aucun regret pour le Tricolore qui a tout donné dans cette finale remportée par le Canadien Brian McKeever.
France 3

En 2018, à Pyeongchang, Anthony Chalençon avait remporté l'or sur le relais du ski de fond avec un certain Benjamin Daviet, et le bronze en biathlon longue distance (15 km). Mais le Français, qui est toujours en quête de titre paralympique en individuel, peut encore espérer monter sur la boite. Vendredi, il sera comme Benjamin Daviet engagé sur le 12,5 km de biathlon avant de terminer les Jeux par le relais masculin en ski de fond samedi, où les deux hommes tenteront de reproduire leur exploit de 2018 avec l'or paralymique.

Ski de fond : le Canadien Brian McKeever s'offre un 15e titre paralympique

Il a écrit un peu plus l'histoire de son pays aux Paralympiques. Le Canadien Brian McKeever, qui a participé à ses premiers Jeux en 2002 à Salt lake City, s'est offert l'or sur le sprint du ski de fond dans la catégorie déficients visuels. Il s'agit de son second titre à Pékin, après celui glané sur la longue distance. 

Le Canadien Brian McKeever s'est arraché pour remporter le titre paralympique au sprint du para ski de fond, catégorie déficient visuel. Avec son temps de 3'19"5, il devance l'Américain Jake Adicoff (3'20"3) et le Suédois Zebastian Modin (3'37"8). Le Français Anthony Chalençon termine quatrième de la finale(3'47"2).
France 3

Depuis 2002, le fondeur est toujours reparti des Jeux avec au moins deux médailles d'or. A tel point qu'aujourd'hui, son palmarès fait de lui l'athlète canadien le plus titré des Jeux paralympiques, avec 15 médailles d'or.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ski de fond aux Jeux paralympiques d'hiver 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.