Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Paralympiques 2022 : "Il faut se battre pour se donner les moyens de faire les choses", confie le triple champion paralympique Arthur Bauchet

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Arrivé en première position dans l'épreuve du slalom en ski alpin, Arthur Bauchet décroche sa troisième médiale d'or de ces Jeux paralympiques de Pékin. Pour l'obtenir, le Français s'est surpassé mentalement, mais aussi physiquement en luttant contre sa maladie. A 21 ans, Arthur Bauchet a encore de nombreuses années devant lui pour écrire son histoire.
Para ski alpin - Arthur Bauchet : "Une de mes plus belles médailles" Arrivé en première position dans l'épreuve du slalom en ski alpin, Arthur Bauchet décroche sa troisième médiale d'or de ces Jeux paralympiques de Pékin. Pour l'obtenir, le Français s'est surpassé mentalement, mais aussi physiquement en luttant contre sa maladie. A 21 ans, Arthur Bauchet a encore de nombreuses années devant lui pour écrire son histoire.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport

Arthur Bauchet a remporté dimanche sa quatrième médaille en cinq courses, en s'imposant sur le slalom. 

Après avoir remporté la descente le premier jour des Jeux paralympiques d’hiver de Pékin, Arthur Bauchet a dominé la concurrence sur le slalom lors de la dernière journée, dimanche 13 mars."C’est fou, j’avais attaqué ces Jeux paralympiques de la plus belle des manières, ils se sont déroulés et ils se terminent comme ça, c’est vraiment fou. Je suis vraiment content. Les deux jours de repos m’ont vraiment fait du bien après le slalom géant. Ce matin, j’étais en forme. On s’est dit avec Oscar [Burnham] que c’était notre journée. C’est fou de terminer la journée comme ça", a réagi le Français après l'épreuve. 

Épuisé il y a trois jours après le slalom géant, Arthur Bauchet a réussi à récupérer efficacement pour survoler les deux manches de slalom dans la catégorie debout . "Le sourire, il est plus efficace que mes jambes. Lui, au moins, il ne me quitte jamais. Comme je dis tout le temps, c’est le sport de haut-niveau, il faut se dépasser. On vient sur les Jeux pour se dépasser. C’est une fois tous les quatre ans, si on ne se dépasse pas là, on ne se dépassera jamais".

Fierté 

Avec quatre médailles dont trois en or, Arthur Bauchet a remporté un tiers des médailles de la délégation française : "Je ne sais pas si je suis le leader. En tout cas, tout seul, on n’est pas grand-chose dans cette équipe de France. C’est vraiment l’équipe qui fait qu’on arrive à faire ce genre de performance. Si je rajoute ma médaille, je crois qu’on est à 12 médailles dont 7 en or. C’est un truc de malade. Je suis vraiment fier de faire partie de cette équipe".

Au micro de France Télévisions, le triple champion paralympique a expliqué les raisons qui le poussent à se dépasser. "À travers mes performances j’ai envie de faire comprendre qu’on peut repousser ses limites, montrer que rien n’est impossible, qu’il faut juste y croire. Il faut se battre pour se donner les moyens de faire les choses. Je pense que je ne me serais pas dit ça en 2014, quand j’étais sur mon canapé, allongé, ou dans mon lit d’hôpital", a t-il conclu. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.