Paralympiques 2021 : Alexandre Léauté en or, le nageur David Smétanine finaliste... Ce qu'il faut retenir de la nuit de jeudi à Tokyo

La para-natation et le para-cyclisme sur piste continuent d'être les fers de lance de l'équipe de France paralympique. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le para-cycliste Alexandre Léauté sur la piste des Jeux paralympiques de Tokyo, le 26 août 2021. (L.PERCIVAL - CPSF)

La deuxième journée des Jeux paralympiques de Tokyo, jeudi 26 août, a débuté sous de bons auspices pour les Bleus, grâce à la médaille d'or du para-cycliste Alexandre Léauté en poursuite. David Smétanine, en para-natation, s'est également hissé en finale sur le 100 m nage libre. Retrouvez ce qu'il ne fallait pas manquer de la matinée à Tokyo.

Para-cyclisme sur piste : Alexandre Léauté décroche le Graal

Le para-cyclisme tricolore brille à Tokyo. Après le bronze de Marie Patouillet mercredi, Alexandre Léauté a offert sa première médaille d'or à la délégation française. Deuxième des qualifications de la poursuite C2, le Français devait affronter le Belge Ewoud Vromant, qui l'a battu lors des dernières championnats du monde, mais ce dernier a finalement été disqualifié. Lors des qualifications, les deux hommes, le Français puis le Belge, ont battu le record du monde de la discipline. Après la disqualification d'Ewoud Vromant, Alexandre Léauté a donc hérité de l'Australien Darren Hicks comme adversaire en finale. Sans trembler, il l'a surclassé en battant au passage le record du monde (3'31''478) !

Incroyable performance du Français Alexandre Léauté qui pulvérise le record paralympique avec un temps de 3'31''478 en finale de la poursuite C2, face à l'Australien Darren Hicks. Le jeune para-athlète de 20 ans offre également la première médaille d'or française.

Para-natation : David Smétanine au rendez-vous de la finale, Anastasia Pagonis écrit l'histoire à 17 ans 

Pour ses cinquièmes Jeux paralympiques, David Smétanine s'est qualifié pour la première des trois finales dans son viseur. Le nonuple médaillé paralympique, dont un titre à Pékin en 2008, participera à la finale du 100 m nage libre. Auteur du 7e temps des séries, il devra hausser le ton pour viser un nouveau podium olympique, à 10h14. 

Auteur du 7e temps des séries en 1'32"52, le Français David Smetanine rallie la finale du 100 m nage libre S4.

Sensation de la nuit à Tokyo, Anastasia Pagonis est devenue la première femme en-dessous des cinq minutes sur le 400 m nage libre S11. À 17 ans, et dès les séries, l'Américaine a effacé le record du monde de la Néerlandaise Liesette Bruinsma (5'02"19), qu'elle retrouvera en finale. 

Escrime-fauteuil : Yohan Peter et Romain Noble manquent le podium

Yohan Peter a été éliminé en huitièmes de finale du tournoi d'épée, après deux victoires en six matchs lors des qualifications. Il s'est incliné face à l'Ukrainien Anton Datsko (11-15), qu'il avait pourtant dominé plus tôt dans le journée..

Romain Noble a lui évité le zéro pointé mais ne verra pas les 8es. Après cinq défaites au sabre mercredi, le Tricolore s'est incliné quatre fois à l'épée lors des qualifications. Son seul succès, face au Polonais Dariusz Pender, ne lui a pas permis de passer au tour suivant. 

Para-tennis de table : Stéphane Molliens, Fabien Lamirault et Maxime Thomas qualifiés 

Les Français reçus deux sur deux en classe 2 ! Champion paralympique en titre de la catégorie, Fabien Lamirault s'est qualifié pour les quarts de du tournoi de Tokyo. Après avoir dominé le Polonais Tomasz Jakimczuk mercredi, il a battu le Tchèque Jiri Suchanek pour atteindre le tour suivant, en bénéficiant au passage d'un ticket direct pour les quarts, vendredi. Il sera accompagné par Stéphane Molliens, qui passera par les 8es de finale après sa victoire sur l'Ukrainien Oleksandr Yezyk.

En classe 4, Maxime Thomas s'est également assuré d'une place pour les quarts, après sa victoire sur le Nigerian Isau Ogunkunle. 

Rugby-fauteuil : les Etats-Unis vainqueurs d'un choc face au Canada 

La phase de groupe de rugby-fauteuil nous a offert un classique de cette discipline, un choc entre le Canada et les États-Unis. Deuxièmes à Rio derrière les Australiens, encore favoris à Tokyo, les Américains veulent récupérer un titre qui leur échappe depuis 2008. Au Brésil, le Canada avait manqué le podium olympique pour la première fois depuis 2000.

Rugueuse, à l'image du nom "murderball" parfois utilisé par les Nord-Américains pour désigner ce sport, et serrée jusqu'au dernier quart-temps, cette rencontre a finalement vu la victoire des États-Unis (58-54). Battus par le Japon mercredi, les Bleus auront encore fort à faire ce jeudi face aux Australiens (10h30).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Escrime aux Jeux paralympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.