Paris 2024 : son fauteuil détruit lors d'un vol en avion, la basketteuse Julie Marchand craint pour sa participation aux Jeux paralympiques

La préparation de l'athlète, qui devra jouer avec un fauteuil moins adapté, est perturbée, au point que sa présence dans la sélection tricolore n'est plus certaine.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
La joueuse de basket-fauteuil Julie Marchand lors d'un stage à Saint-Herblain, le 16 avril 2021. (MAXPPP)

"Le fauteuil était complètement broyé, mon protège-vêtements ressemblait à une lame de rasoir, mes sangles étaient brûlées et la potence du fauteuil était enfoncée". Dans une interview donnée à Ouest-France, la joueuse de basket-fauteuil Julie Marchand a raconté sa mésaventure lors d'un vol en direction de Toulouse, le 11 février, dans le cadre d'un stage de préparation de l'équipe de France de handibasket. Sa monture d'une valeur de 9 000 euros, achetée un mois plus tôt, ne l'accompagnera pas aux Jeux paralympiques de Paris cet été.

N'ayant été dédommagée qu'à hauteur de 1 600 euros par la compagnie easyJet, l'internationale française a passé un appel dans l'émission "Ça peut vous arriver" sur RTL. "Ce fauteuil était fait sur mesure. Je n'ai même pas fini de le payer. Le fauteuil de sport fait qu'on est performant sur le terrain. Si je n'ai pas de fauteuil adapté, je ne serai pas à mon meilleur niveau. Mes chances d'être sélectionnée sont moins grandes", a-t-elle expliqué.

Depuis cette intervention médiatique, Julie Marchand a reçu des promesses de dons, mais le temps de confection d'un nouveau fauteuil sur mesure est long. Elle n'a pas l'assurance qu'il soit prêt pour les Jeux paralympiques (28 août-8 septembre) et encore moins pour le tournoi de qualification prévu au mois d'avril au Japon. En attendant, l'athlète s'est rabattue sur son ancien fauteuil. "Elle n'a plus aucun repère. C'est comme si on demandait à Tony Parker de jouer en charentaises", a imagé auprès de Ouest-France son sélectionneur, Frédéric Guyot, qui prévoit déjà de "revoir son positionnement et sa hiérarchie dans l'équipe".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.