Cet article date de plus d'un an.

Suède-Ukraine : les Ukrainiens l'emportent au bout de la prolongation et rejoignent les quarts de finale

L’Ukraine a profité de sa supériorité numérique pour se qualifier dans le temps additionnel de la prolongation (2-1).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La joie des Ukrainiens après le but de Dovbyk en prolongation face à la Suède en huitièmes de finale, le 29 juin. (PAUL ELLIS / AFP)

Les Ukrainiens accèdent pour la première fois de leur histoire aux quarts de finale de l'Euro après une victoire très tardive contre la Suède (2-1), au bout de la prolongation. Oleksandr Zinchenko avait ouvert le score (27e) mais l'inévitable Emil Forsberg a égalisé pour les Suédois juste avant la mi-temps (43e). Dans une rencontre très accrochée, les Ukrainiens ont disputé presque l'intégralité de la prolongation à 11 contre 10 et c'est finalement le remplaçant Artem Dovbyk qui a offert la victoire aux siens d'une jolie tête alors que la séance de tirs au but se profilait (120e+1). L'Ukraine retrouvera l'Angleterre en quart de finale.

L'explosion de joie des Ukrainiens à la fin de la rencontre témoigne de leur soulagement. Après une rencontre très serrée, où chaque équipe aurait pu faire plier l'autre, les deux sélections ont fini le match à bout de forces, les corps meurtris par la débauche d'énergie et d'âpres duels. Artem Besedin a d'ailleurs probablement dit au revoir à l'Euro malgré la victoire de son équipe, après avoir subi un tacle assassin de Marcus Danielson, à hauteur du genou. Le défenseur central a été expulsé à la 98e minute, laissant son équipe en infériorité numérique pour la suite de la prolongation. 

Les Suédois, qui étaient jusque-là légèrement dominateurs, ont alors subi les assauts ukrainiens, finalement convertis par Dovbyk, idéalement servi par Zinchenko, dans le temps additionnel de la prolongation. Plus tôt dans la partie, dès la 27e minute, le piston gauche de Manchester City avait donné l'avantage à la "Sbirna", en reprenant d'une demi-volée une magnifique passe de l'extérieur du pied signée Andrei Yarmolenko. 

L'inévitable Forsberg n'a pas suffi

Juste avant la mi-temps, au moment idéal, Emil Forsberg avait égalisé pour la Suède, d'une frappe lointaine contrée par Zabarsnyi. L'attaquant de Leipzig a ainsi inscrit son quatrième but dans l'Euro, après son doublé contre la Pologne et sa réalisation face à la Slovaquie. Mieux encore, Forsberg est buteur à cinq reprises sur ses cinq derniers matchs en équipe nationale. Les montants d'Hampden Park lui ont refusé de faire gonfler un peu plus ce total avec un tir sur le poteau (56e) et une frappe enroulée sur la transversale (69e).

Finalement, les Ukrainiens sont parvenus à faire déjouer la Suède en lui laissant la possession et en la contraignant à des attaques placées alors que les "Blagult" jouent plutôt en contre depuis le début de l'Euro. Les Suédois n'auront donc pas l'occasion de prendre leur revanche du quart de finale perdu contre l'Angleterre à la Coupe du monde 2018. Ce sont les Ukrainiens qui tenteront de briser l'aventure des Three Lions, samedi 3 juillet, à Rome. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.