Euro 2024 : "Tout va dans le bon sens pour que Kylian Mbappé puisse être disponible" contre les Pays-Bas, annonce Didier Deschamps

Le sélectionneur des Bleus a donné une tendance positive, jeudi, trois jours après la fracture du nez de son capitaine.
Article rédigé par Andréa La Perna - envoyé spécial à Leipzig
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Kylian Mbappé à l'entraînement avec son masque, le 20 juin 2024 à Leipzig (Allemagne). (HORTENSE LEBLANC / FRANCEINFO: SPORT)

Kylian Mbappé sera-t-il titulaire contre les Pays-Bas, vendredi 21 juin, pour le deuxième match de l'équipe de France à l'Euro 2024 ? Si l'intéressé a été suppléé par Antoine Griezmann en conférence de presse d'avant-match, Didier Deschamps n'a pas du tout écarté la possibilité, malgré le pessimisme des derniers jours à la suite de la fracture du nez du capitaine des Bleus contre l'Autriche. "Tout va dans le bon sens pour que Kylian Mbappé puisse être disponible", a répondu le sélectionneur à la première question qu'il a reçue à la veille du match.

"Disponible" ne veut pas dire que le troisième meilleur buteur de l'histoire des Bleus débute la rencontre, ou même qu'il sorte du banc. Le sélectionneur a tout intérêt à laisser planer un doute et forcer les Néerlandais à se préparer à plusieurs scénarios. Antoine Griezmann est lui aussi allé dans ce sens : "Kylian va très bien. Le nez a un peu dégonflé. On verra au dernier moment, suivant ses sensations".

Masque bleu-blanc-rouge à l'entraînement

Kylian Mbappé était en tout cas présent à l'entraînement sur la pelouse de la Red Bull Arena à la veille du match, avec un masque personnalisé bleu-blanc-rouge qui a attiré l'attention de toutes les caméras. Il n'a eu de cesse de le remettre en place, comme gêné par cette protection surtout pensée pour créer un joli coup de communication. Dessus, sont inscrites les initiales du joueur et les deux étoiles de l'équipe de France, symboles des deux titres de champion du monde.

Si l'on en croit le règlement de l'UEFA, il ne devrait pas pouvoir jouer avec, si toutefois il est amené à fouler la pelouse vendredi : "Lorsqu’un couvre-chef (excepté les casquettes de gardiens) est porté, celui-ci doit être de couleur noire ou de la couleur dominante du maillot". Le masque porté jeudi ne ressemblait pas dans sa forme à celui porté par les joueurs de foot ces dernières saisons. Il semblait moins sophistiqué. "L’encadrement médical a tout prévu", souffle le staff de l'équipe de France.

"Tout le monde est prêt. C’est de la gestion de groupe et je ne vais pas faire un cas particulier.”

Didier Deschamps

en conférence de presse

Pour Didier Deschamps, l'incertitude autour de la condition physique de son joueur ne représente pas une perturbation, contrairement au contexte politique, qui a parasité l'approche du premier match. "En interne, il y a la tranquillité et la sérénité, a-t-il assuré. Ça n'a rien de comparable. Sur les huit questions qu'on m'a posées, sept et demi ne concernaient pas le terrain". Mais le coach n'a pas plus apprécié les questions concernant Kylian Mbappé, notamment lorsqu'il lui a été demandé s'il avait reçu son masque de protection : "S'il joue, Kylian portera un masque. Vous n'avez pas besoin de savoir comment, vous avez suffisamment d'infiltrations".

En ce qui concerne le reste du groupe, aucun pépin n'était à déplorer à 24 heures de la rencontre. L'intégralité des 25 joueurs étaient présents sur la pelouse. Ménagés la veille, Theo Hernandez, William Saliba et Dayot Upamecano se sont entraînés sans réserve.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.