Euro 2024 : première surprise avec la défaite de la Belgique, piégée par la Slovaquie

Sans idée et amorphes, les Belges ont été punis par les Slovaques sur une erreur de relance, lundi.
Article rédigé par Adrien Hémard Dohain
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Romelu Lukaku, l'attaquant belge, lors de Belgique-Slovaquie, le 17 juin 2024, à l'Euro en Allemagne. (AFP)

Il aura donc fallu attendre le quatrième jour de l'Euro pour voir un poids lourd au tapis. Invaincus depuis la Coupe du monde 2022, les Belges sont tombés d'entrée, lundi 17 juin, pour leur premier match dans cet Euro 2024. Opposée à la modeste Slovaquie, 48e nation au classement Fifa, la Belgique a été surprise d'entrée (7e minute), sur une erreur de relance de Jérémy Doku, bien exploitée en deux temps par les Slovaques pour ouvrir le score grâce à Ivan Schranz (1-0, 7e).

Le score n'a ensuite plus bougé. La faute à des Belges longtemps apathiques, tombés dans le faux rythme dicté par la Slovaquie qui a sagement attendu devant son but. Jérémy Doku, Kevin De Bruyne et Romelu Lukaku ont certes essayé de réveiller les leurs en seconde période, mais ces Diables rouges ont manqué de consistance, de sang-froid et de précision. Résultat : les Belges concèdent leur première défaite en phase de poules de l'Euro depuis celle face à l'Italie en 2016. De son côté, la Slovaquie rejoint la Roumanie, tombeuse de l'Ukraine dans l'après-midi, en tête du groupe E. 

Deux buts refusés pour la Belgique

Avec une défense expérimentale en l'absence de plusieurs cadres, dont le gardien titulaire Thibaut Courtois (absent de cet Euro), la Belgique s'avançait avec quelques doutes face à la Slovaquie. Et, c'est bien défensivement que les Diables rouges ont péché. Sur un ballon anodin à proximité de leur poteau de corner, l'ailier Jérémy Doku s'est lancé dans un dribble impossible – et irresponsable –, avant une relance ratée dans l'axe. 

À la réception de cette offrande, Juraj Kucka a frappé en première intention, mais Koen Casteels a repoussé le danger... sur Ivan Schranz qui, dans un angle fermé, a ouvert le score. Sonnés par ce but évitable, les Belges ont mis de longues minutes à revenir dans la rencontre. Sans une nouvelle parade de Koen Casteels, la Slovaquie aurait même fait le break avant la pause. Mais la Belgique était toujours en vie.

Au retour des vestiaires, Romelu Lukaku, maladroit jusque-là, a joué de malchance. Par deux fois, le buteur de l'AS Roma a pensé égaliser. Par deux fois, le VAR a annulé sa réalisation. La première, à cause de sa position de hors-jeu sur la remise d'Amadou Onana. La deuxième, à cause d'une main de Loïs Openda au départ de l'action, avant le centre de ce dernier vers Romelu Lukaku.

Cette décision, plus discutable car Loïs Openda est poussé par son adversaire, fera sans doute couler beaucoup d'encre en Belgique. Cela n'effacera toutefois pas la piètre prestation des Diables rouges, loin d'être fringants face à des Slovaques bien appliqués défensivement. La Slovaquie rejoint la Roumanie, tombeuse de l'Ukraine plus tôt dans la journée (3-0), en tête du groupe E.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.