Euro 2024 : l'Italie joue le doublé avec Scamacca contre les vétérans croates, les Albanais et les Espagnols... Le groupe B à la loupe

Le groupe le plus relevé du championnat d'Europe 2024 devrait tenir toutes ses promesses, avec le risque de voir un prétendant à la victoire éliminé dès la phase de poules.
Article rédigé par Mateo Calabrese
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Le groupe B de l'Euro 2024. (France TV)

Parfois, le poncif est inévitable. La poule B de l'Euro 2024 est incontestablement le "groupe de la mort" de la compétition, avec l'Italie (championne en titre), l'Espagne (3e de l'Euro 2021), la Croatie (3e de la Coupe du monde 2022) et l'Albanie. Depuis le passage à 24 nations, les quatre meilleurs troisièmes de la phase de poules sont qualifiés pour les huitièmes de finale : les trois favoris pourraient donc passer, à condition de ne pas laisser de point contre les surprenants Albanais, qui ont dominé leur poule d'éliminatoires devant la République tchèque et la Pologne.

L'Italie s'avance avec une équipe rajeunie et peu de certitudes pour défendre son titre. Elle est sortie avec difficulté de son groupe de qualifications, derrière l'Angleterre et devant l'Ukraine. L'Espagne est un outsider du tournoi, avec quelques jeunes offensifs de grand talent (Pedri, Lamine Yamal, Fermin Lopez, Nico Williams) et un groupe dominé sans accroc en qualifications, devant l'Ecosse et la Norvège. La Croatie a dû batailler dans une poule difficile, finissant derrière la Turquie mais devant le pays de Galles.

Le joueur : Gianluca Scamacca

La Squadra Azzurra se cherche un avant-centre d'envergure depuis plus d'une décennie. Un temps annoncé comme l'un des plus grands espoirs à son poste, Gianluca Scamacca (25 ans) a vécu une saison difficile à West Ham l'année dernière mais semble avoir enfin trouvé sa place à l'Atalanta Bergame.

Il a participé au premier sacre européen du club lombard en inscrivant six buts sur la campagne de Ligue Europa. Puissant (1,95 m), mobile et loin d'être égoïste (huit passes décisives cette saison), le "Zlatan italien" a tout pour être le maître artificier des Azzurri pour sa première grande compétition sous le maillot italien.

Le chiffre : 0

Symptôme de la faiblesse du championnat albanais, aucun joueur sélectionné pour l'Euro 2024 n'y évolue. L'Italie, pays situé de l'autre côté de l'Adriatique, est l'exil favori des Aigles, qui sont dix à y jouer : Kristjan Asllani (Inter Milan), Berat Djimsiti (Atalanta Bergame) et Nedim Bajrami (Sassuolo) sont les cadres de la sélection. Menée par le Brésilien Sylvinho, ancien entraîneur de l'Olympique lyonnais, l'Albanie fait figure de petit poucet du groupe B et même de l'Euro, pour sa troisième participation. 

La surprise : la Croatie

Des finalistes de la Coupe du monde 2018, il en reste huit au moment d'aborder l'Euro 2024, dont le trio de l'entrejeu Marcelo Brozovic, Mateo Kovacic et le Ballon d'or, Luka Modric, qui devrait vivre sa dernière compétition internationale sous le maillot croate.

En plus de ces cadres, les jeunes pousses confirment au plus haut niveau, à l'image de Josko Gvardiol (Manchester City) ou Josip Stanisic (Bayer Leverkusen), en attendant l'éclosion du prodige Martin Baturina (Dinamo Zagreb) aux yeux du monde. Habitués à être oubliés au moment de citer les favoris, les troisièmes du Mondial 2022 pourraient de nouveau surprendre. 

L'anecdote pour briller : la charnière française de l'Espagne

La défense centrale espagnole a un fort accent français. Aymeric Laporte et Robin Le Normand formeront certainement la charnière de la Roja à l'Euro 2024. Aymeric Laporte (28 sélections), d'origine basque et formé à l'Athletic Club de Bilbao, a été sélectionné à deux reprises par Didier Deschamps, sans jamais entrer en jeu, avant de représenter l'Espagne à partir des matchs de préparation à l'Euro 2020. Robin Le Normand (10 sélections) a de son côté été naturalisé espagnol l'année dernière, lui qui évolue en Espagne (Real Sociedad) depuis près de huit ans.

Le calendrier du groupe B

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.