France-Allemagne : impérial leader défensif, Raphaël Varane a écœuré l'attaque allemande

Les Bleus ont souffert face à l’Allemagne, mardi soir à Munich. S’ils repartent avec une victoire (1-0), c’est en grande partie grâce au patron de la défense française, auteur d'une prestation exceptionnelle.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Munich - Denis Menetrier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Raphaël Varane après la victoire de la France face à l'Allemagne, le 15 juin à Munich (MATTHIAS SCHRADER / POOL)

Si certains observateurs ont exprimé des doutes sur Raphaël Varane et la défense des Bleus ces dernières semaines, ils peuvent être rassurés. Dans une rencontre où elle a souffert, l'équipe de France a fait preuve d'une grande solidité, mardi 15 juin, à l'Allianz Arena, pour s'imposer face à l'Allemagne (1-0) lors de ses débuts à l'Euro 2021. Et le défenseur du Real Madrid n'y est pas étranger.

Le chanceux qui a récupéré le maillot de Varane après la rencontre aura tout intérêt à le conserver précieusement. Car il pourrait valoir très cher dans quelques années : pour sa 75e sélection, Varane a impressionné de bout en bout alors que les Bleus ont subi face aux vagues allemandes, notamment en seconde période. "On a été dans le combat. (…) On a fait un match de costauds", a expliqué Didier Deschamps après la rencontre au micro de M6. Dans cette lutte permanente pour la défense de ses buts, Varane a brillé, malgré les déboulés répétés de Thomas Müller, Kai Havertz et Serge Gnabry, les trois attaquants axiaux allemands.

Un impressionnant sans-faute

Son coéquipier en défense centrale, Presnel Kimpembe, déplorait samedi dernier, en conférence de presse à Clairefontaine, que la défense n'avait pas été assez mise en danger lors des matchs de préparation contre le pays de Galles (3-0) et la Bulgarie (3-0). Mardi soir, les défenseurs français n'avaient pas à se plaindre, tant ils ont eu du boulot. Varane le premier, lui qui dirige la défense française depuis maintenant sept ans.

Malgré les nombreuses situations dangereuses, le Madrilène n'a pas flanché. Il a été le premier rempart de cette défense bleue par moments déstabilisée mais jamais totalement dépassée. Varane a ainsi remporté tous ses duels (six sur six), a toujours semblé être au bon endroit au bon moment et a comme aimanté les ballons dans la surface : le joueur du Real est à l'origine de huit dégagements et a fait opposition avec son corps sur plusieurs tentatives allemandes.

Il s'est interposé parfaitement devant Müller (56e), avant de soulager son équipe dans les dernières secondes du match, avec une intervention devant Joshua Kimmich (90+2e), alors que la Nationalmannschaft insistait plus que jamais pour arracher l'égalisation. Sérieux, appliqué, Varane est resté concentré jusqu'à la dernière seconde de la rencontre.

Un duo complémentaire avec Kimpembe

À ses côtés, Presnel Kimpembe s'est également montré quasi irréprochable dans ses interventions. Seul bémol : son erreur de placement qui a permis à Serge Gnabry de filer dans son dos en début de seconde période, ce qui aurait pu coûter cher aux Bleus si l'attaquant allemand s'était montré plus adroit à quelques mètres du but (54e).

Mais dans l'ensemble, la charnière centrale de l'équipe de France a démontré une très belle complémentarité, ce qui a rappelé des bons souvenirs au défenseur du PSG. "Raphaël (Varane) et Marquinhos, ce sont deux profils qui se ressemblent, ce sont deux leaders très intelligents", expliquait Kimpembe samedi dernier. Au-delà de mener les troupes sur le terrain, le Madrilène l'a également fait dans les têtes en haranguant ses partenaires, en les incitant à se replacer, constamment.

Sur la pelouse de Munich, l'équipe de France s'est reposée sur deux patrons : Paul Pogba, au milieu de terrain, et Raphaël Varane, donc, en défense. Résultat, malgré les nombreux assauts allemands, Hugo Lloris n'a pas eu grand-chose à faire, hormis une sortie parfaitement maîtrisée dans les pieds de Gnabry (57e). Mais le gardien et capitaine des Bleus savait qu'il pouvait compter sur Varane pour faire office de solide rempart. Celui-ci a rempli son rôle à merveille et c'est prometteur pour la suite de la compétition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.