Euro 2021 : la Turquie dos au mur après sa défaite contre le pays de Galles

Considérée comme potentielle équipe surprise avant l’Euro, la Turquie s’est inclinée lors de ses deux premiers matches dans le groupe A.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Burak Yilmaz et ses partenaires sont au plus mal après deux défaites dans le groupe A. (VALENTYN OGIRENKO / POOL)

La sortie est proche. Après sa défaite 3-0 lors du match d’ouverture de l’Euro face à l’Italie, à Rome, la Turquie a de nouveau été défaite, par le pays de Galles, mercredi 16 juin (0-2). Sans aucun point au compteur, les Turcs devront obligatoirement l’emporter contre la Suisse pour espérer se qualifier en huitièmes de finale.

Équipe crainte avant l’Euro, la Turquie semblait pouvoir accrocher l’une des deux premières places du groupe A pour s’assurer de sortir des poules aux dépens de l’Italie, du pays de Galles et de la Suisse. Mais qu'elle semble loin l’équipe hargneuse qui avait dominé la France en 2019, qui avait tenu en échec l’Allemagne en octobre dernier et qui avait battu les Pays-Bas (4-2) en mars pour le compte des éliminatoires du Mondial 2022. Les hommes de Senol Günes sont décevants. 

Après leur déroute contre l’Italie au premier match (3-0), plusieurs joueurs avaient dû exprimer leurs excuses sur la télévision nationale. Et si le "Kral" Burak Yilmaz avait annoncé un autre match face au pays de Galles, ses partenaires ont de nouveau été dominés par les coéquipiers de Gareth Bale. Supérieurs en première mi-temps, les Gallois ont ouvert le score par l’intermédiaire de Aaron Ramsey à la 42e minute, alors que les Turcs manquaient de justesse pour inquiéter leurs adversaires. 

De meilleures intentions mais toujours pas de buts

Au retour des vestiaires, les Turcs, quasiment à domicile au stade olympique de Bakou (Azerbaïdjan), sont revenus avec de meilleures intentions, se montrant plus offensifs. Mais à la 54e minute, Burak Yilmaz manquait le cadre seul aux 5,50 mètres sur une volée acrobatique. Les Gallois auraient ensuite pu alourdir le score si Gareth Bale n’avait pas manqué un penalty à la 60e minute. 

Et même si la Turquie a multiplié les occasions, elle n’est pas parvenue à les convertir. Le gardien gallois, Danny Ward, a écarté leur ultime tentative d’une superbe parade à la 87e minute sur une tête de Demiral. Preuve de la tension accumulée dans ce match, les Turcs et Burak Yilmaz ont perdu leurs nerfs dans le temps additionnel, entraînant une bagarre générale. Finalement, les Dragons ont enfoncé leurs adversaires en creusant l’écart par l’intermédiaire de Roberts dans les dernières secondes.

Le résultat de l’opposition entre la Suisse et l’Italie, mercredi soir, n’y changera rien: pour espérer poursuivre la compétition au-delà de la phase de groupes, la victoire sera impérative pour les Turcs, dimanche 20 juin, à 18 heures, face aux Suisses.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.