Euro 2021 : l'Italie surclasse la Suisse et obtient son billet pour les huitièmes de finale

La Squadra Azzurra a affiché sa force lors du deuxième match du groupe A en dominant la Suisse (3-0). La qualification pour les phases finales est acquise. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La joie de Manuel Locatelli, auteur d'un doublé face à la Suisse, le 16 juin  (ISABELLA BONOTTO / ANADOLU AGENCY)

Qui a dit que l'Italie manquait d'un véritable buteur ? Pas besoin quand on possède dans ses rangs un milieu aussi inspiré que Manuel Locatelli mercredi soir. Le joueur de Sassuolo a réalisé un doublé pour permettre à l'Italie de dominer assez facilement la Suisse lors du deuxième match du groupe A (3-0) à Rome. Déjà convaincante face à la Turquie (3-0) pour son entrée dans la compétition, l'Italie confirme ses prétentions à la victoire finale en enchaînant au passage un 29e match sans défaite, et un dixième de rang sans encaisser le moindre but. 

A terme, quand l'opposition se fera plus menaçante, il est peut-être vrai que l'Italie aura besoin d'un renard des surfaces. Un Rossi, un Schillaci ou un Inzaghi, peu importe. Mais pour l'heure, à savoir au moment de disposer d'une timorée équipe suisse, la cohésion de l'équipe de Mancini a largement suffi. Dans cette équipe, qui transpire la joie d'évoluer ensemble, tout le monde peut se muer en buteur. Même les défenseurs. 

La double lame pour Chiellini

Giorgio Chiellini a fait l'expérience du fameux ascenseur émotionnel. Le problème, pour le défenseur de la Juventus, c'est que l'ascenseur descendait... 18e minute, Chiellini joue les déménageurs dans la surface suisse sur un corner, écarte des épaules Akanji et Xhaka comme des ballots de paille et marque en force. La joie du Turinois est de courte du durée, la VAR ayant vu que l'Italien avait contrôlé, involontairement, le ballon de la main lors de sa joute aérienne. L'ascenseur continue de descendre quelques minutes plus tard quand le Transalpin, blessé, doit quitter ses partenaires à la 23e minute. 

Par bonheur pour lui, ses coéquipiers s'occupent d'alléger la charge de l'ascenseur. Berardi s'offre un débordement d'école et sert Locatelli, seul devant les cages, pour une ouverture du score aussi limpide que logique (1-0, 26e). Jusque-là, la "Nati" c'était le néant ou presque. Le premier but italien ne change pourtant rien à la passivité helvète, les joueurs suisses restant totalement inoffensifs. 

Locatelli a tout compris

Une inertie que les Suisses paient cher face à des Italiens toujours réalistes. Tradition oblige. D'une frappe pure, Locatelli double la mise (52e), augmente sa valeur marchande sur le marché des transferts et pose quelques problèmes de riche à Roberto Mancini, qui voit Marco Verratti patienter sur le banc... 

Dès lors, la Squadra déroule tranquillement, propulsée vers les huitièmes de finale avant même d'avoir disputé sa troisième rencontre contre le pays de Galles. Pour faire bonne mesure, les Transalpins s'offrent même un troisième but, signé Immobile, à une minute de la fin. Et si c'était lui le véritable buteur que l'Italie se cherche ? 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.